Les Français Rémi Cavagna et Benoît Cosnefroy, têtes d'affiche du 23e critérium de Marcolès (Cantal)

Après une année blanche, le critérium international de Marcolès revient le 4 août. Une édition qui nécessitera de présenter le pass sanitaire et pour laquelle le « TGV de Clermont » sera présent.

Privé de peloton l’année dernière pour cause de Covid, le critérium cycliste international de Marcolès revient bien cette année. Le mercredi 4 août, dans la Châtaigneraie cantalienne, la petite reine retrouvera son trône pour la 23e édition de l’épreuve, forcément un peu adaptée.

Le pass sanitaire obligatoire pour le public

« Le pass sanitaire est mis en place. Il faudra se présenter en étant vacciné ou avec un test PCR ou antigénique négatif. On en aura sur place, ce sont des tests qui se font en 20 minutes (les antigéniques N.D.L.R.) au cas où des personnes seraient un peu gênées. Et si ça ne change pas d’ici là, ce sera aussi possible pour les personnes qui ont eu le Covid entre six mois et 15 jours avant », précise Francis Cantournet, responsable de l’organisation.

La défection d’Alaphilippe fait grincer des dents

Pour ces retrouvailles avec le critérium, Marcolès ne pourra pas compter sur la présence de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), lequel a indiqué hier qu’il ne prendrait pas part aux criteriums d’après Tour (après avoir déjà renoncé au JO). Un désistement qui reste d’ailleurs en travers de la gorge de Francis Cantournet.

« Je suis très en colère [après Alaphilippe]. Pour une fois qu’on avait un champion du monde français. Je trouve que ce n’est pas très professionnel, même s’il est papa. On sait que quand on est coureur professionnel, ça fait partie des inconvénients. Son manager nous avait dit que la semaine après les Jeux olympiques, il en ferait quelques-uns et il y a eu ce changement de stratégie ».

Un peloton de qualité avec notamment Cavagna et Cosnefroy

À l’inverse, le champion de France Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step lui aussi) sera bel et bien présent et fera figure de tête d’affiche d’un peloton qui devrait être plus qu’intéressant.

« On est confiant », assure Francis Cantournet qui travaille sur plusieurs pistes et a déjà eu la confirmation de la présence d’un autre Français, Anthony Pérez (Cofidis), qui s’est notamment illustré sur le Tour avec un prix de la combativité lors de la 17e étape (Muret – Saint-Lary-Soulan).

Benoît Cosnefroy sera également présent à Marcolès. Le grimpeur d’AG2R Citroën avait arboré le maillot à pois sur le Tour lors de l’étape Châtel-Guyon-puy Mary en 2020. Photo Jérémie Fulleringer

Anthony Delaplace et Bruno Armirail confirmés

Dans la foulée de la fin du Tour, d’autres coureurs français ont confirmé leur présence sur le temps fort cycliste de l’été dans le Cantal. Le coureur d’AG2R Citroën Benoît Cosnefroy sera lui aussi une des têtes d’affiche avec également Anthony Delaplace (Arkea) et le coureur de la Groupama FDJ Bruno Armirail.

Un peloton d’une quarantaine de coureurs est attendu avec le départ de la course reine donné à 19?h?30. Dès la mi-journée, les jeunes et les amateurs animeront l’événement. « On commencera dès midi avec toutes les catégories de l’école de cyclisme, puis les minimes et les cadets où les féminines peuvent courir et l’épreuve de la semaine cantalienne juniors-seniors », détaille le président du critérium.

La vaccination des  amateurs « est rentrée dans les mœurs »

Hormis les coureurs de moins de 17 ans, les participants devront eux-mêmes montrer patte blanche en ce qui concerne le pass sanitaire. « Mais c’est entré dans les mœurs », constate Fabrice Cantournet. « Une équipe m’a encore appelé récemment et sur dix coureurs, 9 sont déjà vaccinés ».

Si elle ne sera pas un copié-collé des précédentes éditions, avec l’absence de bodega et l’obligation du port du masque pour l’assistance, la tenue de cette 23e levée du criterium est un soulagement.

« On aura peut-être un peu moins de monde, mais il fallait le faire », pointe le responsable qui se veut rassurant auprès des visiteurs attendus. 

Même sans bodega, les gens pourront se ravitailler. On a un système de restauration en place et il y aura des sandwiches.

Par ailleurs, le speaker Daniel Mangeas sera bien au micro, tandis que le journaliste Thierry Adam sera également présent sur la course, tout comme l’ancien pro et consultant pour Eurosport, Steve Chainel.

Jean-Paul Cohade

Source: La montagne – Les Français Rémi Cavagna et Benoît Cosnefroy, têtes d'affiche du 23e critérium de Marcolès (Cantal)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.