Le critérium de Marcolès (Cantal) va retrouver Romain Bardet

Qui pour succéder à Rémi Cavagna à Marcolès ? Le critérium, qui se déroulera mercredi 3 août, a déjà enregistré la venue à venir de Romain Bardet (DSM), Warren Barguil (Arkea) et Aurélien Paret-Peintre (AG2R).

Après la victoire du Clermontois Remi Cavagna l’an passé dans les rues de Marcolès, c’est un autre Auvergnat qui va reprendre le rôle de la tête d’affiche, mercredi 3 août, à l’occasion du Critérium international.

Habitué de l’épreuve, triple vainqueur et ainsi recordman de victoires dans la petite cité de caractère, Romain Bardet (DSM) a confirmé sa présence à l’équipe de Francis Cantournet pour un critérium un peu moins contrait qu’en 2021 mais qui reste un parcours du combattant à organiser.

« C’est de plus en plus compliqué, on passe son temps à faire de l’administratif », déplore le président du Critérium qui a tout de même avancé dans la constitution de son peloton qui comptera 25 professionnels la semaine prochaine, et doit composer avec le spectre du Covid qui complique la tâche.

Barguil et Paret-Peintre seront aussi de la partie

« Guillaume Martin (Cofidis) par exemple, devait normalement participer à une épreuve en Normandie, mais il manque du monde pour aller au Tour de Wallonie alors il ira là-bas », illustre Francis Cantournet. Parmi les autres noms marquants du peloton qui doivent être au rendez-vous de Marcolès, Warren Barguil (Arkea) et Aurélien Paret-Peintre (AG2R), qui ont dû quitter la Grande Boucle pour cause de Covid ont aussi donné leur accord pour courir dans le Cantal.

Déjà passé par le département à l’occasion du Tour de l’Avenir 2019 qui avait fait étape à Mauriac, Simon Guglielmi (Arkea) sera lui aussi de la partie. Vainqueur de la 6e étape du dernier Dauphiné (devant Pierre Rolland), Valentin Ferron (Total Energies) est lui aussi attendu, tout comme Geoffrey Bouchard (AG2R) vainqueur pour sa part de la première étape du Tour des Alpes 2022.

Le 23e critérium international de Marcolès (Cantal) en images

En plus de ces coureurs dont la venue est déjà actée, Francis Cantournet œuvre pour densifier encore le peloton, avec d’autres noms attendus dans le courant de la semaine prochaine, une fois que le Tour de France en aura fini avec cette édition. Une équipe Continental vénézuélienne, Java Kiwi Atlantico est attendue, tout comme trois à quatre coureurs de Nice métropole.

Rando, bodega et table ronde  au menu de la journée

Le déroulé de la journée sera somme toute assez classique par rapport au fonctionnement habituel, avec la course pro qui s’élancera à 19 h 30, au terme d’une journée qui aura vu les courses s’enchaîner, depuis celle des écoles de cyclisme (midi), à la course juniors-seniors comptant pour la semaine cantalienne (15 h 30), en passe par la course cadets et féminine (14 h 15).

Après l’édition en partie remaniée de 2021, la bodega doit faire son retour à Marcoles, avec la possibilité de boire et se restaurer avant pendant et après la course.

Petite nouveauté pour 2022, l’arrivée à Marcolès d’une rando cycliste, la « Emmanuel-Busto », qui partira de Cransac en Aveyron, d’où l’ancien professionnel était originaire, lui qui fut vainqueur du Tour de l’Aude en 1958 sous les ordres de Raphaël Geminiani. Cette randonnée, qui réunira une cinquantaine de coureurs, se déroulera alors que le village de Cransac s’apprête à nommer plusieurs rues en hommage à des cyclistes, dont Bernard Hinault, Raymond Poulidor et Philippe Louviot.

Les organisateurs travaillent également à l’organisation d’une table ronde autour du développement du tourisme lié au cyclisme en Châtaigneraie cantalienne. 

Jean-Paul Cohade

Source: La montagne – Le critérium de Marcolès (Cantal) va retrouver Romain Bardet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.