Une politique pérenne de revitalisation

Marcolès. Une politique pérenne de revitalisation du centre historique. La commune se caractérise par un grand espace rural (le plus grand de l’arrondissement avec 5.289 ha) et par un centre bourg remarquable, labellisé Petite cité de caractère® depuis 2014.

Depuis de longues années, la municipalité s’investit pour profiter de ces deux aspects afin de conforter un dynamisme communal et une attractivité bien réelle aujourd’hui. L’effort conséquent et annuel pour maintenir un réseau routier communal en état et des travaux permanents pour consolider la desserte en eau potable se conjuguent avec un engagement pérenne, pour embellir et faire vivre le cœur de la cité médiévale.

Dynamisme en centre historique

Au fil des années, la mairie a acheté de nombreux bâtiments pour leur redonner une vocation résidentielle ou économique. Successivement, les maisons Vaurs, Chamard, Royer, l’ancien presbytère ont été rénovés et accueillent aujourd’hui de nouveaux Marcolésiens.

Côté économique, cette politique a permis de rénover l’auberge de la Tour, l’ensemble du Cassagnol qui héberge à ce jour deux entreprises florissantes, la grange Suc où se trouve l’atelier des galochiers, l’ancienne boulangerie qui a accueilli de nouveaux exploitants.

Dans la poursuite d’investissements de revitalisation de ce patrimoine exceptionnel, deux chantiers sont en cours. Le premier porte sur la réalisation de trois logements dans les étages de la maison Bardes (dont le rez-de-chaussée accueille déjà une salle d’exposition et une antenne de l’office de tourisme). Le second, à la maison Giraudet, est consacré aux artistes et artisans avec la rénovation de la salle d’exposition au rez-de-chaussée. Quant à l’étage, il sera réservé à l’atelier de poterie, céramique. Et, bientôt, débuteront des travaux d’aménagement de la grange Guirbert qui permettront l’extension de la galocherie.

Un bourg vivant

Toutes ces opérations ne seraient pas possibles sans les aides que mobilise la commune, auprès de l’État qui l’accompagne grâce à la Dotation d’équipement des territoires ruraux ou la Dotation de soutien à l’investissement local, mais aussi la Région, au titre du programme « Villages remarquables » et les Fonds européens (Leader et Feader). Le reste à charge, financé par des emprunts dont les taux sont exceptionnellement favorables, est supporté grâce aux loyers perçus auprès des entreprises et des résidents.

À l’heure où s’élabore le PLUi, avec au cœur du débat la consommation d’espaces, la restauration du patrimoine bâti de Marcolès constitue un élément d’équilibre entre la volonté de garder un bourg vivant, sans s’interdire la possibilité de construire en continuité.

Source: La montagne – Une politique pérenne de revitalisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.