Actualités

Rendez-vous au marché d’art et d’artisanat

Marcolès. Un marché d’art professionnel. Cette année, pour sa onzième édition, l’association « Talents d’ici et d’ailleurs » ouvrira les portes du marché d’art et artisanat samedi 19 et dimanche 20 novembre.

Onze lieux à voir

Pas moins de vingt-cinq artisans et artistes seront présents dans la cité castanhaïre, dispersés dans onze lieux distincts à l’intérieur du bourg.

Les curieux pourront ainsi déambuler dans la Petite cité de caractère, à la découverte des œuvres d’art et objets réalisés par des professionnels locaux de l’art et de l’artisanat. Peintures, poteries alimentaires et poétiques, bijoux, fleurs séchées et herbiers, savons, patchworks, reliures livres et carnets, sculptures céramiques, parapluies, lampes et objets en bois, textiles recyclables, travail du cuir, travail de laine, livres, autant d’articles proposés pour contenter les amoureux du travail artisanal et de l’art. 

Les horaires. Le marché sera ouvert samedi de 10 h 30 à 19 heures ; dimanche de 10 heures à 18 heures. Buvette et vin chaud.

Source: La montagne – Rendez-vous au marché d’art et d’artisanat


Les élèves ont fêté Halloween

Marcolès. Les élèves ont fêté Halloween. fête. À l’invitation de l’Association des parents d’élèves de Marcolès-Vitrac-Saint-Antoine, une trentaine d’élèves du regroupement pédagogique ont fêté Halloween au foyer de Marcolès. Bravant la pluie, les enfants ont parcouru les carriérons de la cité médiévale pour se ravitailler en gourmandises auprès des marcolésiens, qui les ont accueillis chaleureusement. Un moment de convivialité très apprécié des élèves et de leurs parents.

Source: La montagne – Les élèves ont fêté Halloween


Une reconversion professionnelle réussie

Marcolès. Une reconversion professionnelle réussie. Elle, exerçait comme infirmière libérale ; lui, travaillait en qualité d’informaticien-développeur dans une petite entreprise d’une vingtaine de salariés. Fin 2021, ils ont décidé d’abandonner respectivement leur métier pour entamer une reconversion professionnelle.

Tous deux vivaient à Toulouse et aspiraient à une vie moins stressante, dans un environnement plus reposant. Pour ce faire, ils avaient ciblé trois départements : Aveyron, Cantal et Lot.

« Nous sommes repartis de zéro »

Ne désirant pas faire d’études particulières pour ce changement de situation, ils ont cherché à reprendre un commerce. C’est ainsi que Nicolas Tournebize et Magali Carrier ont repris le « Proxi » , place de la Fausse-Porte à Marcolès depuis le 1 er  septembre dernier. S’ils connaissaient le Cantal parce qu’ils y venaient en vacances dans la famille, ils n’avaient jamais foulé les pavés de la Petite cité de caractère. Dès le printemps, à plusieurs reprises, le couple est venu visiter le village qui d’emblée leur a plu, s’imprégnant ainsi de son atmosphère. La vente effectuée, ils ont travaillé en binôme avec Chantal et Dominique (les anciens propriétaires) tout le mois d’août afin d’appréhender leur nouveau métier. Pari gagné : après deux mois d’exploitation, Nicolas et Magali se sont bien fait à leur nouvelle vie.

« Nous sommes repartis de zéro, puisque nous avons tout laissé derrière nous. Nous avons vendu notre maison pour nous installer à Marcolès. Nous ne regrettons rien. Nous avons été très bien accueillis par la population, et la municipalité nous a aidé dans notre recherche de logement. Chantal et Dominique nous ont aussi aidé à nous intégrer plus facilement ».

Nouveaux horaires. Lundi, mercredi, vendredi, samedi, de 8 heures à midi et de 16 heures à 19 h 30 ; mardi et dimanche, de 8 heures à midi. Fermé le jeudi.

Source: La montagne – Une reconversion professionnelle réussie


Un bureau dynamique à l’APE

L’Amicale des parents d’élèves Vitrac-Marcolès-Saint- Antoine a tenu son assemblée générale devant un public peu nombreux.

À la lecture des rapports moral, d’activités et financier, l’association se porte bien et n’est pas restée inactive au cours de cette année.

Étaient ainsi cités, notamment : vente de sapins, spectacle de Noël, tombola à distance, photos de classe, vente de chocolats, voyages scolaires, fête de l’école, autant d’activités qui ont nécessité du temps, de l’énergie et de l’organisation de la part du bureau qui a vu son effectif se réduire en route suite à des changements de situation.

Plusieurs idées pour accroître les recettes de l’association

Néanmoins, pas moins de 215 €, par enfant, hors subventions, ont été dépensés sur l’exercice 2021-2022.

Suite au renouvellement du bureau, un parent présent a décidé de rejoindre l’équipe.

Outre les activités proposées l’an passé, de nouvelles idées sont en cours de réflexion pour accroître les recettes.

Les représentants de trois mairies étaient présents et ont salué les membres du bureau pour leur dynamisme et renouvelé leur soutien pour l’année qui vient. Ils ont cependant regretté, tout comme le bureau, que les parents ne se soient pas déplacés plus en nombre pour l’assemblée.

L’assemblée s’est terminée par un verre de l’amitié offert par l’Amicale des parents d’élèves. 

Source: La montagne – Un bureau dynamique à l’APE


Une belle randonnée de Four en four

Marcolès. Une belle journée malgré le mauvais temps. Ils étaient plus d’une soixantaine de randonneurs venus brader le temps brumeux de Marcolès au moment du départ de la traditionnelle randonnée de Four en four. Des marcheurs aguerris que cette légère bruine n’a pas effrayés.

Marche savoureuse

Ils sont partis à la découverte d’un ancien four où, après avoir arpenté douze kilomètres sur les chemins du côté du Trou du diable, les attendaient des tourtes de pain cuites du jour pour leur pique-nique, à « Vielcru ». Une petite surprise leur a été également réservée : une dégustation gratuite de la nouvelle boisson à base d’hydromel mise au point par Fabien Kaczmarek, d’Api Terrae. Tout le monde est reparti ravi de sa journée, en emportant un petit morceau de pain sous le bras. 

Source: La montagne – Une belle randonnée de Four en four


Un exercice de sécurité d’ampleur

La commune est traversée sur un axe sud-est/nord-ouest par une importante conduite de gaz gérée par Teréga. Un exercice simulant une fuite de gaz, suite à des travaux de terrassement fictifs sur l’ouvrage, a été organisé conjointement par Teréga et le SDIS du Cantal.

L’exercice de sécurité consistait à répéter une intervention de sauvetage d’un blessé à proximité de la conduite endommagée et dans une situation à risque. Les pompiers de Saint-Mamet étaient ainsi sensibilisés à une situation inhabituelle sous le commandement opérationnel du commandant Carreaud et en présence du colonel Skrzynski, commandant le Service départemental d’incendie et de secours du Cantal.

Prévenir les risques

David Pouget, responsable du territoire de Rodez de Teréga et Christian Montin, maire de Marcolès, soulignaient l’intérêt de cette action de transparence et de prévention autour d’une installation qui bénéficie d’une attention majeure en matière de sécurité.

Le maire insistait sur les obligations réglementaires à réaliser avant toute intervention à proximité des ouvrages et l’importance de la réactivité de Teréga en cas de sollicitation par les autorités ou les riverains. 

Source: La montagne – Un exercice de sécurité d’ampleur


Une visite du patrimoine marcolésien

Marcolès. Une visite du patrimoine marcolésien. À bord de leurs voitures anciennes, les membres de l’association Les vieux volants du Carladez ont fait une halte dans la Petite cité de caractère® pour y passer une journée de découverte.

Accompagnés par les bénévoles de l’association locale Les Esclops, les visiteurs ont pu se promener dans les carriérons et ruelles pittoresques du village tout en écoutant l’histoire et les anecdotes de cette cité depuis l’an mil à nos jours, et admirer l’église Saint-Martin, classée monument historique.

Leur excursion s’est terminée par la visite des ateliers traditionnels, tels que la forge, la saboterie ou la galocherie.

Source: La montagne – Une visite du patrimoine marcolésien


Lez'arts de la rue reviennent à Marcolès ! Tout le programme par ici

Le festival Lez’arts de la rue revient lundi 15 août dans le village de Marcolès, avec la présence de quinze compagnies, dont certaines programmées au Festival de théâtre de rue d’Aurillac.

L a 27ème édition du festival de théâtre de rue Lez’arts de la rue aura lieu lundi 15 août, à Marcolès. Au total, huit spots serviront de point de départ pour quelque quinze compagnies et vingt-cinq représentations. « Pour 1 € symbolique, le public aura accès à une multitude de spectacles », indique Julien Versange, président du Comité d’animations culturelles de Marcolès. Petit tour d’horizon des compagnies à ne pas manquer. Place de l’Église. A 14 heures, et 18 heures, Avec des Géraniums (*), Après moi le déluge « pour les fans de Qualité Street », précise Julien Versange ; 16 heures, Grand Colossal Théâtre, Pour un fascisme ludique ; 20h15, Collectif Kric Kit Ü, Vergogna.

Portail Bas14 h 30 et 18 h 30, Obvie, chanson f r anç a i s e ; 1 6 h 4 5 e t 20 heures, YoukTrio, musique trad.

Terrain de sport 15 heures et 17 h 15, Des hommes qui portent et des femmes qui tiennent, Face A ; 15 h 45 et 18 h 30, K Bestan, Le GrenieràPépé.

Rue des Dames Tout l’après-midi : maquillage par la compagnie L’art de Rien. 5 Place de la Fontaine. 15 heures, Compagnie Art&Co, For street (dans le cadre de Champ libre ! organisé par Éclat).

Rue Longue 14 h 15, 1 5 h 4 5 , 1 8 heures e t 20 h 30, Drolatic Industry (*), Radio Monky, en continu, Zimphil présentera ses instruments de musique.

Le Balat1 6 h 45 et 21 heures, La Belle Image, départ de la parade Movimiento. Aujourd’hui, en soirée au Balat, les Commissaires Repriseurs reprendront les grands classique s du rock qu’on aime, des Beatles aux Rolling Stones, en passant par David Bowie et Janis Joplin. 

Cour de l’école 14 heures et 18 heures, Compagnie Amaranta (*), Molière « Nous avons voulu marquer le coup, l’année des 400 ans de la mort de Molière, ave c cette compagnie bien connue des Aurillacois », indique le président ; 16 h 15 e t 20 heures, Carnage Productions (*), Dérapage.

La fanfare des Lions pour des lions clôturera la 27e édition

 

Anna Modolo

(*) Ces compagnies ne seront pas présentes au Festival de théâtre de rue d’Aurillac, qui se tient du 17 au 20 août.

Source: La montagne – Lez'arts de la rue reviennent à Marcolès ! Tout le programme par ici


Lez’arts de la rue sont de retour !

Marcolès. Retour des festivités. La Petite cité de caractère® s’apprête à revêtir de nouveau ses habits de fête. Et ce grâce aux bénévoles qui se sont remis au travail afin de préparer le festival Lez’arts de la rue qui ouvrira ses portes lundi 15 août à midi.

Les manifestations commenceront dès demain par une soirée théâtrale, avec la troupe amateur « Les Marco’Leptiks » qui interprétera C’est Racine qu’on assassine , à 20 h 30, salle polyvalente.

Dimanche soir, un concert gratuit est programmé au stade, avec Les Commissaires Repriseurs ; repas sur place (grillades).

Lundi, place aux réjouissances. A 9 heures, tripoux sous les chapiteaux face à la salle polyvalente ; 9 h 45, ouverture des jeux pour les enfants et adultes, puis dépôt de gerbes au monument aux morts en présence des conscrits ; à 11 h 45, Christian Montin remettra les clés de la cité aux troupes venues investir les carriérons et places du village. Les festivaliers pourront ainsi découvrir les compagnies qui se répartiront les vingt-cinq représentations prévues, et ce jusqu’à 21 heures, heure de départ de la parade qui se dirigera jusqu’au terrain de sports pour un dernier concert.

Les compagnies attendues : Carnage Productions dans Dérapage ; Drolatic Industry dans Radio Monky ; Cie Amaranta dans Molière ! ; Avec des Géraniums, Après moi le déluge ; Grand Colossal Théâtre , Pour un fascisme ludique et sans complexe ; La Belle Image, MoviMiento ; Zimphil et ses instruments insolites ; Youk Trio ; Des Hommes qui portent et des Femmes qui tiennent , Vergogna ; Collectif Kric kit ü, F ace A ; K Bestan, Le Grenier à Pépé ; Obvie, chanson française ; Art & Co : Le concert dont vous êtes auteur, en partenariat avec Éclat.

Restauration possible ; 1 € de participation est demandé à chaque festivalier pour soutenir la manifestation. 

Source: La montagne – Lez’arts de la rue sont de retour !


De la comédie au théâtre, samedi soir

Marcolès. Au théâtre. La troupe Les Marco’Leptiks présentera, samedi 13 août à 20 h 30 (salle polyvalente), la pièce C’est Racine qu’on assassine , une comédie de Philippe Migliogi.

Sous couvert de placements dans des paradis fiscaux, deux estivants essaient de convaincre un couple de nouveaux riches d’investir une somme dans la réalisation d’une pièce de Racine, dont les répétitions ont commencé… sous la houlette d’un metteur en scène un peu étrange.

Entrée : 6 € ; enfant de moins de 12 ans, gratuit. Un entracte est prévu.

Source: La montagne – De la comédie au théâtre, samedi soir


Romain Bardet (DSM) s'offre une 4e victoire sur le Criterium de Marcolès (Cantal)

Doublé par Warren Barguil pour sa dernière participation au Criterium international de Marcolès en 2019, Romain Bardet (DSM) a repris son bien, vendredi soir, signant ainsi sa 4e victoire quasiment à domicile.

La dernière édition du Critérium de Marcolès avait couronné le Clermontois Rémi Cavagna, l’an passé. Mercredi soir, l’épreuve est restée dans l’escarcelle d’un Auvergnat avec le 4e succès de Romain Bardet dans les rues de la petite cité de caractère. Cette édition a de nouveau souri à sa tête d’affiche, qui a animé la course sans attendre le seul final.

La course était partie fort, avec notamment l’Issoirien Baptiste Cherion qui voulait se montrer puis le coureur de B&B Cyril Barthe qui avait des fourmis dans les jambes. Elle allait s’agiter à mi-parcours quand Anthony Perez (Cofidis) partait à la chasse de Tony Hurel (St-Michel Auber) qui se faisait plaisir en tête pour son dernier Marcolès avant de raccrocher.

Les points pour Cyril Barthe (B&B Hotels)

La chasse aux points des sprints intermédiaires mettait un coup de pied dans la fourmilière et, après que son partenaire de DSM Romain Combeau a fait un gros travail pour lui, Bardet prenait les commandes de la course en solitaire. Le grimpeur de Brioude allait rester seul en tête jusqu’à 9 tours de l’arrivée, quand une nouvelle lutte pour les points avait permis au groupe de contre emmené par Barthe de faire la jonction.

— Jean-Paul Cohade (@JPCohade) August 3, 2022

Finalement regroupé à l’approche des derniers tours, le peloton allait laisser la lutte pour les points se jouer entre Barthe et Mathieu Burgaudeau (Total) à l’aube du 5e tour de l’arrivée, qui voyait le coureur de la B & B s’assurer ce classement.Une fois cette formalité passée, la lutte pour la victoire finale pouvait se remettre en branle et les deux grands animateurs de la soirée allaient répondre aux attentes. Au cœur d’un groupe de six coureurs, Perez lançait son attaque à moins de 5 km de la ligne mais avec un peloton qui collait les échappées et où Bardet figurait en bonne place.

Une victoire en solo annoncée au dernier tour

L’Auvergnat réglait même la question quand sonnait la cloche puisqu’il s’avançait en solitaire au moment d’aborder l’ultime rotation. Poursuivi par Perez, Thomas Chassagnes (Blagnac) et Aurélien Paret-Peintre (AG2R La Mondiale), le recordman de victoires sur le critérium n’allait pas être repris et pouvait lever les bras avec 15 secondes d’avance sur son ancien partenaire d’AG2R et le coureur de Cofidis qui complétaient le podium d’une édition bouclée un peu plus en nocturne qu’à l’accoutumée (après un départ décalé de 30 minutes).

Mais après avoir connu un contexte difficile pour organiser la course, avec les défections de Madouas et Gaudu pour cause de Covid, et le choix de Jumbo-Visma de n’envoyer qu’un coureur sur chaque critérium (Christophe Laporte) et que ce dernier ait aussi dû décliner, Marcolès a de nouveau réussi son pari, et fait de la cité cantalienne un des cœurs battants du cyclisme post-Tour. 

Texte : Jean-Paul CohadePhotos : Jérémie Fulleringer

Classement

1. Romain Bardet (DSM) en 1 h 52’00’’ ; 2. A. Paret-Peintre (AG2R) à 15’’ ; 3. A. Perez (Cofidis) mt ; 4. Thomas Chassagne (Blagnac) à 45’’ ; 5. Cyril Barthe (B & B) à 1’ ; 6. M. Burgaudeau (Total), 7. T. Hurel (St-Michel Auber) ; 8. S. Chainel (Team Legendre) ; 9. M. Van Niekerk (St-Michel) ; 10. E. Siskevicius (Go Sports Roubaix Lille) ; 11. M. Urruty (Team Sprinter Nice) ; 12. B. Cherrion (USP Issoirienne) : 13. M. Stevant (Loudéac) ; 14. F. Molteni (Roanne) : 15. S. Gugliemi (Arkea) : 16. C. Klopper (Martigues) ; 17. A. Job (ACV Aurillac) : 18. L. Contal (Java Kiwi Atlantico) : 19. K. Verschuren (Loudeac) ; 20. L. Amaral (VC Maursois) mt ; […] 32. T. Prat Dagiral (ACVA) à 2’30.

Source: La montagne – Romain Bardet (DSM) s'offre une 4e victoire sur le Criterium de Marcolès (Cantal)


Entre covid et abandons, le Critérium de Marcolès tient malgré les épreuves

Prévu avec un plateau où la jeune garde qui a brillé sur le Tour était attendue, le Critérium de Marcolès a dû s’adapter, mais pourra compter sur Bardet. Cette édition rendra aussi hommage à un de ses piliers récemment disparu, Gérard Lescure.

La fin du Tour de France, c’est toujours un petit moment de déprime, comme un baby blues de la petite reine lorsqu’on comprend, après trois semaines d’une intensité sans pareille, qu’il faudra poireauter un an de plus pour revivre ces émotions les yeux rivés sur le peloton, les écarts, et pour les chanceux, sur un bidon qui roule par bonheur à vos pieds au passage des coureurs ; de quoi en faire un totem de plastique précieux et, qui sait, le point de départ d’une vocation.

L’organisation à pied d’oeuvre pour ce mercredi soir

2022 était bien fait, malgré tout. Puisque dans la lignée de la Grande Boucle hommes, est venu se greffer le Tour de France féminin qui a repris le flambeau des premières semaines de juillet, pour une édition palpitante conclue par le couronnement d’Annemiek van Vleuten après celui de Jonas Vingegaard.Mais depuis cette montée finale de la Super planche des Belles Filles sur le Tour féminin qui fera date, le vide s’est creusé, inévitablement, que la 24e édition du critérium international de Marcolès vient combler à point nommé.

Malheureusement, l’organisation a dû faire face à un coup dur de dernière minute, redouté depuis la dernière édition du Tour des Alpes, avec l’absence de deux des têtes d’affiche attendues ce soir. « On a appris en début de semaine que David Gaudu et Valentin Madouas ne pourront être présents car ils viennent de contracter le Covid », déplore le patron du Critérium, Francis Cantournet.L’organisation active donc ses réseaux depuis lundi, et ne désespère pas de pouvoir compter sur un ou deux renforts de poids pour ce soir, mais le calendrier (Tour de Pologne), et le Covid, donc, ne facilitent pas les choses.

Derrière ce nuage d’incertitudes, malgré tout, une bonne nouvelle est venue ses derniers jours. Alors que Romain Bardet avait dû renoncer à la Clasica San Sébastian samedi car trop juste après avoir lui-même eu le Covid, le 8e du dernier Tour de France et quasi-régional de l’étape pourra bien tenir son rang ce soir, dans les rues de Marcolès où il s’est déjà imposé à trois reprises pour ce qui constitue un record.

Pour cette édition, qui reprend le programme classique avec les courses jeunes dans l’après-midi, suivies d’une étape de la Semaine cantalienne, la journée sera aussi marquée par une exposition en la salle polyvalente qui rendra hommage à Gérard Lescure.

Un hommage appuyé

Ce passionné de sport, pilier de l’organisation du critérium depuis ses débuts, est décédé soudainement en juin de cette année. Celui qui avait filmé chaque édition depuis les débuts et avait sans cesse mis en avant les sportifs pour lesquels il vouait une passion sans bornes, sera mis à l’honneur.

« Gérard était lui-même très sportif, il avait une collection unique en matière de sport : des maillots, des articles, des photos », se souvient avec émotion son frère, Jean-Pierre, qui a œuvré avec les organisateurs pour cet hommage. « Peu de gens le savent, mais il avait lui-même gravi ces cols des Pyrénées qu’il adorait, c’était sa montagne ».

Dans une journée qui fait de la petite reine l’impératrice de Marcolès le temps de quelques heures, le critérium international promet un mélange d’émotion sportive et d’émotion tout court.

Jean-Paul Cohade

Course des écoles de cyclisme.

14 h 15. Course cadets et féminine.

15 h 30. Course juniors-seniors (Semaine cantalienne)

18 heures. Arrivée de la randonnée Emmanuel-Busto.

19 h 30. Départ du critérium.

Source: La montagne – Entre covid et abandons, le Critérium de Marcolès tient malgré les épreuves