Une tradition qui perdure en chantant

Les bénévoles marcolésiens, tout âge confondu, se sont retrouvés dans une bonne ambiance, certains soirs de la semaine qui précède le dimanche des Rameaux, pour chanter la Passion, à la tombée de la nuit, devant chaque porte des foyers des communes de Marcolès et de Saint-Antoine, bravant le mauvais temps et le froid.

Et c’est à discrétion de chacun de donner une obole et/ou des œufs comme cela se faisait dans le temps. Et les contributions recueillies viennent alimenter la caisse du comité afin de financer, pour partie, ses prochaines manifestations. 

Source: La montagne – Une tradition qui perdure en chantant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.