Budgets équilibrés mais des augmentations

L es élus ont voté à l’unanimité les budgets primitifs 2021.

Budget principal. Le budget de fonctionnement s’équilibre en dépenses et recettes à 816.761 €. Les dépenses comprennent les charges à caractère général (218.600 €), celles de personnel (274.941 €), la gestion courante (63.080 €) comprenant les indemnités des élus et les subventions aux associations à hauteur de 25.000 €, les charges financières, dont les intérêts d’emprunts (24.000 €) et les charges exceptionnelles (subventions aux budgets annexes, notamment) pour 122.823 €.

Les recettes sont constituées des dotations de l’État pour 275.526 €, le produit des impôts et des taxes pour 376.875 €, les produits des services et du domaine pour 49.060 €, les autres produits de gestion courante et produits exceptionnels, dont les locations des appartements communaux (95.000 €).

Des projets actés

Les investissements s’équilibrent en recettes et en dépenses à 1.525.422 €. Ils portent pour un peu plus de la moitié sur des restes à réaliser de l’exercice précédent, d’opérations commencées mais non terminées sur 2020, sur de nouvelles opérations d’investissement dont le programme de rénovation de la voirie communale, l’aménagement de la grange Guirbert, le ravalement des façades de la mairie, la restauration du cadran solaire à l’église, l’acquisition et la restauration de la maison Giraudet. Des opérations réalisables grâce à des financements de l’État et de la Région, des subventions et emprunts.

Le budget eau et assainissement s’équilibre à 150.233 € en section d’exploitation. En investissement, les prévisions s’équilibrent à 151.540 €. Les investissements envisagés : mise en place d’un système de télésurveillance du réseau d’eau potable et diagnostic du réseau.

Les autres budgets annexes. Auberge et réseau de chaleur s’équilibrent par une subvention du budget principal pour un programme de travaux. Celui de l’ensemble du Cassagnol produit les recettes nécessaires à son équilibre.

Taux d’imposition

Si les élus ont dû statuer sur la fusion des taux appliqués par le Département et la commune concernant la taxe foncière sur les propriétés bâties (en conformité avec la nouvelle Loi de finances), ils n’ont pas voté de hausse des taux pour la commune. Mais, à l’inverse, ils se sont prononcés pour une augmentation du prix de vente de chaleur pour les propriétés (publiques ou privées) raccordées au réseau de chaleur bois communal, porté à 0,06 € le kwh dès la prochaine saison de chauffe, ainsi que du tarif de l’assainissement, 0,80 €m³ dès la facturation d’automne.

En bref. La municipalité souhaite acquérir la maison Giraudet, rue Longue, pour promouvoir l’animation du centre historique avec l’installation d’une céramiste et l’organisation d’expositions estivales. Ce projet pourrait bénéficier des soutiens financiers de l’État et de la Région.

Source: La montagne – Budgets équilibrés mais des augmentations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.