Actualités

L’adressage postal bientôt en place

Marcolès. L’adressage postal bientôt en place sur la commune. Au cours de la dernière réunion des élus municipaux, plusieurs décisions ont été prises.

Afin de faciliter les missions des service public (Poste, secours ou autres organismes), il a été convenu de dénommer les rues, places et lieux-dits de la commune et de les numéroter via la mise en place de l’adressage postal et en complétant la base de données de l’IGN.

Ainsi, en complément de ce qui avait déjà été entrepris au début des années 2000 pour les rues et places du centre-bourg ancien, le conseil municipal a approuvé la création de nouvelles dénominations telles que rue de la Mairie, place de la Fausse porte, place du Portail bas.

La numérotation sera prise en charge par la mairie et chaque usager recevra un courrier lui indiquant sa nouvelle adresse et les démarches à suivre pour la justifier auprès des administrations.

Plusieurs avenants au marché de travaux d’aménagement et de mise en valeur du bourg, ont été approuvés pour les travaux relatifs à la réhabilitation de la Maison Bardes, de la Maison des jeunes et la construction des sanitaires.

Suite à l’élaboration par l’Office de tourisme d’un projet d’aménagement de plusieurs itinéraires de randonnée traversant le territoire communal, le conseil municipal a approuvé l’inscription d’un itinéraire VTT au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR), acceptant de fait le balisage et la mise en place de panneaux nécessaires à la pratique de la randonnée. Il s’est également engagé à conserver le caractère public et ouvert des chemins ruraux, propriétés du domaine privé de la commune, empruntés par l’itinéraire.

Par ailleurs, les élus ont également validé les dispositions techniques et financières relatives au projet d’aménagement moyenne tension au puy des Fourches, établies par le Syndicat département d’électricité du Cantal. Ils ont autorisé le maire à verser le fonds de concours correspondant.

Avant de lever la séance, Christian Montin a tenu à rendre hommage à Roland Cornet, maire d’Ytrac, décédé récemment.

Source: La montagne – L’adressage postal bientôt en place


Magistrale Julie Alcaraz en l’église

Marcolès. Sublissime interprétation. C’est devant un public d’avertis que Julie Alcaraz, musicienne internationale, a donné un concert de piano en l’église Saint-Martin. Elle a ainsi revisité des œuvres de Liszt, Chopin, Scarlatti et Albeniz, dans une magistrale interprétation, envoûtant les spectateurs qui n’ont pas vu le temps passer.

Pendant plus d’une heure et demie, ses doigts ont taquiné les touches, laissant s’envoler les notes qui s’échappaient du piano à queue, installé pour l’occasion, tantôt dans un doux perlé à peine audible, tantôt avec une force passionnée. Le public a rappelé par trois fois cette talentueuse musicienne, désireux de perdurer l’émotion et l’enchantement qu’elle a su susciter chez chacun par son jeu.

Julie Alcaraz était invitée à Marcolès par l’association « Titane ».

Source: La montagne – Magistrale Julie Alcaraz en l’église


Une fresque grandeur nature au lavoir

Marcolès. Une fresque grandeur nature. Dans son programme d’embellissement de la cité médiévale, la municipalité de Marcolès a souhaité restaurer le lavoir du début du XX e siècle, qui se situe rue Trempe. Après réparation de la toiture, nettoyage des bacs en ciment, réfection des tuyaux de sortie d’eau, aménagement des abords du lavoir, le Conseil municipal a validé l’idée d’une fresque représentant des lavandières au travail. Celle-ci, confiée à Ghislaine Hugon, de son nom d’artiste Jade, a été dévoilée lors de l’inauguration organisée par la commune. Inspirée par la technique du pointillisme utilisée jadis par Camille Pissarro, Jade a réalisé cette gigantesque et magnifique peinture murale à l’aide d’une éponge. Les Marcolésiens pourront reconnaître une mère ou une grand-mère puisque les personnes représentées sont tirées de photographies des années 1950. L’association Les Esclops a financé la fresque conjointement avec la mairie, à hauteur de 50 %.

Source: La montagne – Une fresque grandeur nature au lavoir


Le programme des festivités a été dévoilé pour cet été et jusqu’en septembre

Les principales associations de Marcolès se sont retrouvées pour présenter leurs animations, qui seront organisées tout au long de l’été.

Le plein d’animations estivales

L’association Les Esclops propose tous les lundis des mois de juillet et août, une visite gratuite de la cité médiévale. Rendez-vous au parking de l’An 2000 à 14 h 30, renseignements au 06.43.97.55.84.

La saboterie est ouverte tous les jours, de 14 heures à 18 heures (tél. 06.09.98.01.50). Petits et grands pourront également découvrir le bourg à travers deux chasses au trésor disséminées entre porches et carriérons.

À noter qu’au parking de l’An 2000, une vidéo permanente introduit à la découverte de la cité et que les visiteurs pourront tout connaître du village en téléchargeant l’application sur smartphone « PCC sud Cantal ».

Les samedi 6 et dimanche 7 juillet, l’association Titane organise un événement artistique « Fontaines de nos vies », autour du thème de l’eau, source de vie et de lien social. Des sabots, liés par des tricotins seront disposés à partir de la fontaine, et des œuvres artistiques (peintures, dessins, sculptures) seront exposées dans les rues sur des brouettes.

Des Nuits qui content

Daniel Chavaroche est le conteur invité par le comité d’animation culturelle pour la 26 e édition des Nuits de Marcolès, déambulations nocturnes, qui se dérouleront du mercredi 17 au samedi 20 juillet, à 20 h 30. Ce professionnel se décrit plus comme un raconteur que comme un conteur, puisqu’il aime « plus parler de la vie, des gens et des choses, entre réalité et fiction, plutôt qu’à revisser des mythes anciens. Mon propos se situe souvent autour de la culture d’oc et de la langue d’oc ».

Le thème choisi cette année est « Lébérous et sortilèges », fil conducteur, le lébérou est un personnage qui a réalisé une chose qu’il regrette et qui va tenter de vaincre ce remord, en accomplissant un cheminement lors d’une nuit de pleine lune.

Daniel Chavaroche sera accompagné du groupe de musiciens Youktrio et des conteurs amateurs du village. La mise lumière du village sera assurée par le photographe scénographe Bernard Tauran et le technicien de mise lumière, Ben Tedde (tél. 06.38.91.06.42 ou au 04.71.63.58.30).

Au mois d’août

Mercredi 7 août à compter de midi, 22 e édition du critérium cycliste international, avec la course des licenciés des écoles de cyclisme ; à 14 h 15, course cadets et féminines ; à 15 h 30, course juniors-seniors ; à 18 h 30, présentation des coureurs professionnels en présence des stars du Tour de France, pour un départ du critérium donné à 19 h 30.

Mardi 13 août, à 20 h 30, à la salle polyvalente, la troupe de théâtre amateur Les Marco’Leptiks, présentera une comédie de Maxime Greslé Ça va péter ! (réservation au 06.12.61.72.71, ou au 06.44.27.03.39).

Mercredi 14 août, à 20 heures, soirée cabaret-concert en présence du groupe Swan’s Boys.

Jeudi 15 août, le festival « Léz’arts de la rue » ouvrira ses portes à compter de midi. Pour sa 25 e édition, 14 compagnies sont attendues dont Carnage Production et Marzouk Machine Tripalium, en partenariat avec le festival Éclat. En soirée, spectacle de pyrotechnique et concert rock-celtique avec le groupe Nataverne.

Samedi 17 août, la compagnie Marzouk Machine Tripalium sera également présente à l’école de Marcolès, à 20 h 30.

Les expositions. Jusqu’au 31 août, des expositions sont proposées tous les jours de la semaine. À la salle Giraudet, exposition des artisans et artistes de Marcolès. À la Maison Hugon, exposition de patchwork. À la Maison Barde, exposition permanente de peinture de Jade, qui a réalisé la Fresque des lavandières, au lavoir du village.

Source: La montagne – Le programme des festivités a été dévoilé pour cet été et jusqu’en septembre


Décisions du conseil municipal de juin

Marcolès. Décisions du conseil municipal de juin. Dans le cadre du projet de la construction de la maison d’accueil et d’activités partagées, les élus ont sollicité une aide du programme Leader après présentation des bases de dépenses éligibles et validation, et ce au titre de la sous-mesure 19-2, portant sur la mise en œuvre d’opérations de stratégie de développement local, ainsi que le soutien financier du conseil départemental et de la communauté de communes. Par ailleurs des précisions ont été apportées quant au projet de bail à construction avec Polygone.

Dans la poursuite de la mise en valeur du bourg, une fresque va être réalisée au lavoir. Ce travail, qui a été confié à l’artiste peintre Ghislaine Hugon installée à Marcolès, est financé conjointement par l’association Les Esclops et la commune qui valide une participation à 50 %. L’inauguration de « La fresque des Lavandières » aura lieu samedi 29 juin lors de la présentation des manifestations et expositions estivales.

Le totem, installé à l’entrée du village, sera éclairé par le syndicat départemental d’électricité, dont les dispositions techniques et financières ont été approuvées par les élus.

D’autres décisions ont été votées

Renouvellement d’une convention, arrivée à échéance, avec le conseil départemental portant sur l’assistance technique permettant de bénéficier des services de la Mage (Mission d’assistance à la gestion de l’eau), dans le domaine de l’alimentation en eau potable ou de l’assainissement.

Validation d’une décision modificative au budget principal pour octroyer le versement d’une subvention à « Team delire », nouvelle association marcolésienne, organisatrice au mois d’avril une rando quad, et à l’association Les Amis du patrimoine, afin de participer à l’édition d’un ouvrage sur Marcolès de M. Gerbeau, historien local.

Approbation d’une participation à la publication à l’ouvrage Coins et recoins du Cantal de Dominique Dernis, qui est un recueil d’aquarelles représentant divers lieux du département et dont certaines pages seront consacrées à Marcolès.

Sur proposition du maire, une décision modificative au budget eau et assainissement a été approuvée pour permettre le paiement d’une facture d’investissement.

Plusieurs avenants, en plus ou moins-value, concernant les lots électricité et peintures ont été approuvés pour les travaux relatifs à la réhabilitation de la maison Bardes, la construction de sanitaires et la réhabilitation de la maison des jeunes.

Source: La montagne – Décisions du conseil municipal de juin


Le résultat de la « vitrine enchantée »

Marcolès. Résultat de la vitrine enchantée. Depuis trois semaines, les passants qui se promenaient rue Longue pouvaient s’arrêter devant une vitrine enchantée, présentée par l’association de la Guilde marcolésienne, salle Giraudet. Ils n’avaient qu’à la regarder, réfléchir, s’interpeller, puis donner une ou plusieurs estimations auprès des commerçants de la cité, avec le vif espoir de la remporter.

Après dépouillement de toutes les évaluations réceptionnées, et le suspense du prix de cette vitrine maintenu jusqu’à la dernière seconde, le résultat est tombé. Le montant, qui incluait un lot de chacun des vingt-trois artistes, artisans et commerçants de Marcolès, ainsi qu’un cadeau mystère offert par la municipalité, se chiffrait à 1.655 €. Et parmi les 329 estimations reçues, l’heureux gagnant est Géraud Boussaroque d’Aurillac, qui lui avait attribué un prix de 1.664 €.

Le maire, Christian Montin, a félicité l’association de la Guilde pour cette très bonne initiative, qui sera renouvelée l’année prochaine. Hélène Mouton-Simonet, présidente, a, pour sa part, salué tous les membres de l’association pour leur implication dans la réalisation et la concrétisation de cet événement qui, dans l’attente du résultat de la vitrine enchantée, comprenait également une animation musicale, un concours de dessins pour les enfants et une buvette.

Le gagnant a une semaine pour réclamer son dû, soit jusqu’à dimanche 23 juin. Sans manifestation de sa part, il sera attribué à l’estimation venue en seconde position.

Source: La montagne – Le résultat de la « vitrine enchantée »


L’art de la dentelle au tricot s’expose

Marcolès. Dentelle au tricot. Qui n’a pas été, un jour, en admiration devant une table ou un meuble sur lequel était disposé un ouvrage blanc ou écru, rond ou ovale, dessinant des formes plus ou moins concentriques, des enchaînements de mailles plus ou moins serrées, sortes de dentelles fines ?

Placés sous un vase ou une soupière, ils sont le raffinement même de la décoration permettant de mettre en valeur un meuble en bois massif. Ces ouvrages sont réalisés soit au crochet, soit aux aiguilles, en respectant une trame pour obtenir le dessin final du napperon. Cela prend beaucoup de temps mais le résultat est à la hauteur du temps passé.

Yvette Souquières s’est passionnée depuis son adolescence pour la dentelle au tricot réalisée avec des aiguilles. Elle exposera samedi 8 et dimanche 9 juin ses œuvres à la salle Giraudet, de 14 heures à 18 heures, et renseignera le public sur les techniques de cet art.

Source: La montagne – L’art de la dentelle au tricot s’expose


Une vitrine « enchantée » à estimer

La La Guilde marcolésienne, association des commerçants de Marcolès, met en jeu une vitrine « enchantée », composée de produits de 23 artisans, artistes et commerçants de la cité médiévale.

Chacun peut venir la contempler salle Giraudet, jusqu’au 16 juin, afin de pouvoir l’apprécier. Puis, pour participer et donner une estimation, chacun devra s’acquitter d’un ticket de jeu de 2 €, mis à disposition chez les commerçants du village.

Le résultat du jeu sera dévoilé dimanche 16 juin, à 16 heures, à la salle polyvalente, où une animation pour enfants et adultes est programmée.

Source: La montagne – Une vitrine « enchantée » à estimer


Les tarifs des cartes de chasse évoluent

Marcolès. Une nouvelle carte la prochaine saison . Lors de l’assemblée générale de l’association de chasse, qui comprend 84 adhérents, le président, le secrétaire et le trésorier ont présenté les rapports réglementaires.

Les prélèvements de cette année sont restés stables, notamment pour les sangliers (31) et les chevreuils (50 conformément au plan de chasse).

Le lâcher, pour la saison prochaine, des poules et des lièvres sera identique à la saison précédente.

L’objectif de maintenir le bilan financier à l’équilibre est atteint. Néanmoins, le montant des cartes pour les sociétaires passe à 65 € et pour les non-sociétaires à 187 €. Il a été voté à l’unanimité que les cartes gratuites pour les plus de 75 ans seront supprimées. Et a contrario, une carte d’un montant de 80 € va être mise en place pour les personnes extérieures désirant participer aux battues, afin de combler le manque de posteurs.

Le maire, Christian Montin, a rappelé l’importance de cette activité, créatrice de lien social et de solidarités, mais aussi utile à la régulation de la faune. Il a également souligné la bonne organisation de l’association quant à la gestion des espèces, notamment des sangliers et des chevreuils, la sécurité, l’acceptation des non-chasseurs, le respect des usagers de la nature.

Source: La montagne – Les tarifs des cartes de chasse évoluent


Une variante pour le chemin des Chèvres

Une variante pour le chemin des Chèvres. Dans le cadre des « Journées des chemins » qui ont pour but de montrer au grand public l’intérêt que portent les pratiquants des loisirs verts aux chemins ruraux et à la protection de leur environnement, le collectif de défense des loisirs verts (Codever) et l’association Team délire, en partenariat avec la mairie ont souhaité rouvrir un chemin public envahi par la végétation. C’est dans une ambiance conviviale que les bénévoles se sont retrouvés pour débroussailler 700 m d’un ancien sentier, donnant ainsi une variante au chemin des Chèvres (inscrit dans le topo-guide de la Châtaigneraie), situé à proximité de la cité médiévale.

Tronçonneuses, scies, broyeur ont raisonné dans les sous-bois et permis de redonner vie à cet ancien chemin oublié. Tous les adeptes des loisirs verts (marche, VTT, cheval, moto, quad, 4×4, chasse, etc.) pourront désormais profiter de cet accès. Et, en saluant le travail fourni, le déjeuner a été offert par la mairie.

Source: La montagne – Une variante pour le chemin des Chèvres


Une tranche de rire avec les Marco’Leptiks

Marcolès. Du théâtre pour rire avec les Marco’Leptiks. La salle polyvalente de Marcolès était bien remplie pour découvrir la nouvelle pièce proposée par les Marco’Leptiks. Son titre, Ça va péter !, annonçait l’affiche. Et, en effet, il y a eu beaucoup de remue-ménage sur la scène pendant une heure et demie. La pièce de Maxime Greslé aurait pu être sous-titrée « enquête policière chez les écolos » : menaces sur la planète et menaces tout court se télescopent en permanence, provoquant quiproquos et répliques hilarantes pour la plus grande joie des spectateurs et des acteurs eux-mêmes. Une pièce bien rodée, un rythme soutenu, des décors et lumières soignés, tous les ingrédients pour une bonne soirée.

Contacts. Les Marco’Leptiks, au 06.44.27.03.39 ou au 06.12.61.72.71.

Source: La montagne – Une tranche de rire avec les Marco’Leptiks


Les élus ont voté les budgets primitifs

Marcolès. Les élus ont voté les budgets primitifs 2019. Les prévisions budgétaires 2019 ont été votées à l’unanimité.

Le budget de fonctionnement s’équilibre en dépenses et recettes à la somme de 1.045.466 €. Fidèle à sa position, le conseil a voté la stabilité des taux d’imposition.

En section d’investissement, le budget s’équilibre en recettes et en dépenses à 2.139.370 € dont une grande partie est constituée par les restes à réaliser de l’exercice précédent. En effet, les importants programmes de travaux commencés en 2018 (aménagement du bourg, création de la maison d’accueil et d’activités partagées, réhabilitation de la maison Royer) vont s’achever cette année.

Les nouvelles opérations d’investissement concernent le programme de rénovation de la voirie communale et la création de la nouvelle voie des Camps-Mézanes pour 330.000 € répartis sur deux exercices. Cette opération devrait obtenir des financements de l’État, dans le cadre de la DETR.

Le budget eau et assainissement s’équilibre à 154.506 € en section d’exploitation. En investissement, les prévisions s’équilibrent à 291.339 € dont l’essentiel est constitué de restes à réaliser, les travaux prévus (étanchéité intérieure des réservoirs de Blancou, Marcolès et des cuves des stations de pompage du moulin de Cazes et de Camps Mézanes n’ayant pu être réalisés en raison de l’épisode de sécheresse au cours de l’automne).

Les nouvelles opérations d’investissement concernent la mise en place d’un système de télésurveillance du réseau d’eau potable et la procédure de déclaration d’utilité publique du forage du moulin de Cazes.

Les autres budgets annexes de l’Auberge et du réseau de chaleur s’équilibrent.

Au fil des dossiers. Les élus se sont opposés au transfert de la compétence eau et assainissement à la communauté de communes au 1 er janvier 2020.

Afin d’accompagner un porteur de projet dans sa volonté de ré-ouverture du café du Portail Bas, le conseil a approuvé la cession de la licence IV à son profit.

Pour assurer le bon fonctionnement des installations touristiques estivales (piscine et camping), deux emplois saisonniers ont été créés.

Source: La montagne – Les élus ont voté les budgets primitifs