Actualités

Le voyage en Languedoc des aînés

Marcolès. Voyage annuel. Le club des aînés ruraux de Marcolès-Saint-Antoine-Vitrac a organisé son voyage annuel au cœur du Languedoc. La quarantaine d’adhérents a pu découvrir pendant ces quatre jours, Pézenas, la ville de Sète et l’espace Georges-Brassens, le canal du Midi, les cités médiévales de Saint-Guilhem-le-Désert et La Couvertoirade.

Source: La montagne – Le voyage en Languedoc des aînés


Plus de 130 marcheurs partis sur les chemins du petit patrimoine

Marcolès. Une treizième édition réussie. Le comité d’animation culturelle organisait sa treizième randonnée « De four en four » qui a pour principe de faire découvrir le patrimoine de la commune, en rallumant un four éteint depuis de nombreuses années et d’y faire cuire des fournées de pain.

Les amateurs de randonnées ne se sont pas trompés. Ils étaient plus de 130 à arpenter la campagne marcolésienne, en direction du lieu-dit « Le Peyrou » chez M. Laroque.

Chacun a été récompensé d’un verre de l’amitié et est reparti avec un morceau de pain, non sans avoir auparavant visité le four qui n’avait pas fonctionné depuis plus de 50 ans.

Source: La montagne – Plus de 130 marcheurs partis sur les chemins du petit patrimoine


Les élus veulent garder les services publics

Marcolès. Les élus souhaitent conserver ses services publics. Les élus s’opposent au démantèlement des services publics en milieu rural. Sur proposition de l’association des maires, plusieurs motions sont déposées : la première concerne notamment la suppression des structures locales des services des finances publiques suite au projet de restructuration dans le Cantal. Face à l’annonce de fermetures des trésoreries et la remise en cause de la collaboration ordonnateurcomptable, le conseil confirme l’importance de conserver un lien de proximité avec les services de la trésorerie pour exercer pleinement ses compétences et assurer la sécurité et la garantie d’une gestion financière de qualité des collectivités.

La seconde motion porte sur les conséquences que pourrait avoir une suppression du service public de l’ONF et donc sur la gestion de son patrimoine forestier. Il demande à l’État l’arrêt des suppressions de postes de fonctionnaires et d’ouvriers forestiers à l’ONF, le maintien du statut de fonctionnaire assermenté pour les agents de l’ONF ainsi que le maintien du régime forestier et de la gestion des forêts publiques par l’ONF.

Pavillons locatifs au Poux. L’office public de l’habitat ayant décidé de proroger la durée de certains prêts dont celui relatif aux pavillons du Poux, le conseil a validé un avenant au bail emphytéotique afin d’ajuster les dates d’emprunt et de bail.

Acquisition du hangar Laborie. Suite à la décision des propriétaires de mettre en vente ce bâtiment, que la commune loue depuis de nombreuses années, les élus ont décidé de son acquisition afin de conserver la jouissance de ce local.

Budget. Le conseil municipal a donné son accord sur les dispositions techniques et financières du projet d’alimentation électrique de la résidence de La Parro et approuvé le versement du fonds de concours correspondant. Les logements formant la résidence seront disponibles à la location à compter du 1 er décembre.

Source: La montagne – Les élus veulent garder les services publics


Une visite guidée de la cité, samedi

Marcolès. Journées du patrimoine. Dans le cadre des Journées du patrimoine, l’association Les Esclops organise demain samedi, une visite guidée de la cité : l’église Saint-Martin, classée aux Monuments historiques, les petites ruelles pittoresques à l’atmosphère si particulière, la Maison de la tour à l’emplacement du donjon primitif (1203), les maisons de granit sur l’ancien rempart, les portes de la cité, autant de lieux qui constituent les principaux atouts de la cité dont l’architecture circulaire traduit le caractère militaire de ses origines.

Rendez-vous à 15 heures, au parking de l’An 2000.

Source: La montagne – Une visite guidée de la cité, samedi


Une nouvelle direction pour la MFR

Marcolès. Une nouvelle direction pour la MFR. La Maison familiale rurale accueille dès la rentrée de septembre son nouveau directeur, Gilles Malvesin. Depuis 2009, Gilles Malvesin occupait le poste de directeur ELVEA Sud Massif Central (Cantal, Puy-de-Dôme, Haute-Loire et Lozère), association qui s’attache à défendre la reconnaissance des associations d’éleveurs bovins au niveau communautaire.

De formation BTS agricole, option agro-alimentaire, obtenu en 1996 à l’ENIL d’Aurillac, Gilles Malvesin a intégré ELVEA en mai 1999 en qualité de technicien et gravi peu à peu les échelons jusqu’à son dernier poste. Aujourd’hui, il se donne un nouveau challenge professionnel en prenant la direction de la MFR. Son expérience dans les domaines du management et de gestion, sa familiarisation de travailler en collaboration étroite avec un conseil d’administration, lui permettront d’appréhender sa carence au niveau éducation.

Mais il sait qu’il peut compter sur le personnel éducatif et administratif de l’établissement pour combler ce manque, les résultats 2019 le prouvent : 100 % de réussite pour les diplômes CFG, BEP CGEA, Bac Pro CGEA et Titre V ; 95 % de réussite pour le DNB et 67 % pour le CAP mécanique. 90 élèves sont inscrits pour la rentrée. Marc Piganiol, président de la MFR, et le conseil d’administration, ont en cours de nombreux projets : entre autres, la finalisation de l’achat du bâtiment de formation, situé à l’entrée de Marcolès, un projet autour de la châtaigne avec un parrainage pour la foire de Morjou, la rénovation des bâtiments de la MFR. Autant de défis que Gilles Malvesin est prêt à relever.

Source: La montagne – Une nouvelle direction pour la MFR


Une petite leçon de rire et d’écologie, le temps d’une pièce de théâtre

Marcolès. Ça a pété… avec les Marco’Leptiks. En amont des festivités de Marcolès, les Marco’Leptiks ont donné, devant un généreux parterre, une nouvelle représentation de leur pièce Ça va péter, une comédie à l’ambiance de boulevard de Maxime Greslé.

Les situations décalées, les jeux de mots et les quiproquos se sont enchaînés sous les rires des spectateurs. Les comédiens, hauts en couleurs, ont mené l’histoire tambour battant, faisant fuser les répliques. Mais même avec la meilleure volonté du monde, ils se sont vite rendu compte que des solutions à tous leurs problèmes ne sont pas toujours faciles à trouver.

Cette pièce donne une petite leçon d’écologie, et on se surprendra sans doute un jour, en allant trier nos déchets, à sourire en repensant à cette association « Planète vivante » qui voulait faire prendre conscience des enjeux environnementaux en employant des solutions radicales.

Source: La montagne – Une petite leçon de rire et d’écologie, le temps d’une pièce de théâtre


Une version théâtrale de l’Apocalypse

Marcolès. Une prestation apocalyptique. Nous sommes en 2062. Trois individus font subitement leur apparition au milieu de la cour de l’école de Marcolès, où les attend un public venu découvrir le nouveau spectacle de Marzouk Machine Apocalypse, une création de 2019.

Étonnés de tout ce monde, de leurs accoutrements, et se souvenant alors des dires de leurs aïeuls, ils ont entraîné, durant 1 h 30, les spectateurs dans une commémoration de la fin du monde survenue voilà cinquante ans.

Présents au festival

Visite du musée antropocène, en prenant compte des éléments présents sur le site, rappel des catastrophes écologiques du fait de l’homme…

En un mot, tout ce qui a conduit inévitablement la société actuelle à sa triste destinée, à l’Apocalypse.

À la fin du spectacle, une salve d’applaudissements a raisonné, saluant le talent des comédiens pour leur généreuse prestation.

C’est l’association La p’tite châtaigne qui a eu l’initiative de cette soirée, en invitant la compagnie Marzouk Machine à présenter ce nouveau spectacle qui a enthousiasmé le public de Marcolès.

À suivre. La Cie Marzouk Machine présentera son spectacle Apocalyse au Festival du théâtre de rue, à Aurillac, du mercredi 21 au samedi 24 août, à 16 heures. Pastille 110.

Source: La montagne – Une version théâtrale de l’Apocalypse


Les 25 ans du festival Léz'arts de la Rue à Marcolès (Cantal) en images

De nombreux curieux et amateurs de spectacle ont fourmillé, ce jeudi 15 août, dans le village de Marcolès à l’occasion du 25e anniversaire du festival Léz’Arts de la rue.

Pour célébrer leurs 25 ans, Léz’Arts de la rue ont de nouveau enchanté le village de Marcolès avec des spectacles aussi différents qu’enrichissants. Mêlant musique, théâtre et art, cet événement a attiré petits et grands dans la commune cantalienne. 

Cette édition a été dédiée à Sébastien Osmont de Carnage Productions, un artiste dont l’absence a été regrettée par les organisateurs. Un bien bel apéritif culturel avant le festival international de théâtre de rue d’Aurillac, la semaine prochaine, du 21 au 24 août.

Photos : Dorian Loubière  Texte : Alix Vermande 

Source: La montagne – Les 25 ans du festival Léz'arts de la Rue à Marcolès (Cantal) en images


Le 22e critérium de Marcolès (Cantal) en images

Pour la 22e édition du Critérium international de Marcolès, remporté par Warren Barguil (Arkéa-Samsic), mercredi 7 août, le public était encore au rendez-vous. Pour une course qui n’est jamais tombée dans la monotonie, entre deux moments de mélange entre cyclistes et spectateurs.

La recette est de qualité et, une nouvelle fois, le Critérium international de Marcolès avait mis les bons ingrédients pour une manifestation réussie dans la « petite cité de caractère » du Cantal, mercredi 7 août.

Barguil a coiffé Bardet au Critérium de Marcolès

Lors de cette soirée marquée par le succès du champion de France Warren Barguil, les attaques de Romain Bardet et les belles performances des amateurs, c’est une petite prolongation de la ferveur du Tour du France qui s’est jouée. Dès la mi-journée avec les courses jeunes, jusqu’à la nuit tombée.

Photos : Dorian Loubière Textes : Jean-Paul Cohade

Source: La montagne – Le 22e critérium de Marcolès (Cantal) en images


Barguil a coiffé Bardet au Critérium de Marcolès

Dixième du dernier Tour de France, Warren Barguil (Arkea-Samsic) était une des têtes d’affiche du critérium de Marcolès, mercredi 7 août. Le Breton s’est imposé et succède au palmarès à Romain Bardet, (AG2R), troisième.

Le duel Warren Barguil-Romain Bardet était un des attraits du 22e critérium de Marcolès, disputé ce mercredi soir. Et l’affrontement a tenu ses promesses avec un succès du Breton qui a coiffé sur le poteau le régional de l’étape, pourtant seul en tête à deux tours de l’arrivée.

Dès l’entame des 40 tours de 2,3km, les deux hommes se mettaient en évidence. le champion de France était le prmeier à se porter en tête, après un tour, pour une échappée où le Brivadois d’AG2R et Rudy Molard (Groupama FDJ) lui emboîter le pas. Un peu tôt pour faire des différences, mais assez pour donner du sel à la course d’entrée de jeu. 

Bardet dynamisait d’ailleurs le critérium en partant en tête avant le début des sprints intermédiaire , suivi de Julien Bernard (Trek), alors qu’Arkéa menait la chasse en tête du peloton. Mais c’est bien Bernard qui allait engranger les points au fur à à mesure des différents sprints, assez en tout cas pour s’assurer le classement par points à huit tours de l’arrivée. 

Pépin mécanique et spectacle pour Antoine Drotz

Entre-temps, la course avait plusieurs changé de tête. S’ils étaient encore nombreux à pouvoir prétendre à la victoire, un homme renonçait pour sa part à toute chance de se lancer dans la grande bataille. Malheureux, l’amateur Antoine Dortz payait cher un souci mécanique qui le condamnait à être relégué loin derrière le peloton, concédant même un tour à la toute fin de la course.

Mais le coureur du CC Périgueux n’en avait pour autant moins de panache. Il se permettait ainsi de filmer le public et sa course en roulant à bloc, ou encore de taper dans les mains des spectateurs derrières les barrières à chaque passage en solitaire sur la ligne. Classe.

Pierre Bonnet (Pro Immo-Nicolas Roux) premier amateur

Devant, c’était plus acharné. Et au milieu des cadors Bardet, Barguil, Chérel et Madouas qui bataillaient pour les première places, l’amateur du Team Pro Immo Pierre Bonnet se mêlait à la lutte. Le quatuor de pro décrochait un peu Bonnet à quatre tours de l’arrivée, avant que Bardet ne parte seul à trois tours de l’arrivée. L’affaire était entendue, le peloton ne reviendrait pas, mais ses compagnons d’échappée… si.

C’est finalement dans le dernier tour que Barguil remontait le Maillot à Pois du dernier Tour de France et prendre le meilleur sur Valentin Madouas, second, devant Bardet. 

Fort de sa 4e place, Pierre Bonnet s’adjugeait, lui, la victoire chez les amateurs.

 

Jean-Paul Cohade

 

 

Le classement

1. Warren Barguil (Arkea-Samsic), 2 h 12’16 2. V. Madouas (Groupama FDJ), à 4 » 3. R. Bardet (AG2R), m.t. 4. R. Feuillu (St Michel Auber 93), à 13 » 5.. P. Bonnet (Pro Immo Nicolas-Roux), m.t. 6. M. Chérel (AG2R), m.t. 7. R. Molard (Groupama-FDJ), à 24 » 8. K. Ledanois (Arkéa), m.t. 9. Stéphane Rosetto (Trek-Segafredo), à 29 » 10. B. Cosnefroy, m.t. … 

Romain Bardet, double tenant du titre, a été très applaudi dans le Cantal.

Source: La montagne – Barguil a coiffé Bardet au Critérium de Marcolès


Critérium de Marcolès : Bardet et Barguil en favoris

Cette année encore, les organisateurs du Critérium de Marcolès ont réussi la performance de construire un peloton de très haut niveau. Pour le plus grand plaisir d’un public cantalien friand de ce genre de rendez-vous.

Romain Bardet, Warren Barguil, Rudy Molard, Yoann Offredo, Maxime Bouet, Romain Feillu, Florian Vachon, François Bidard… Le peloton confectionné par Francis Cantournet a une fois encore très belle allure. Si cette année les coureurs internationaux ne seront pas au rendez-vous, c’est tout simplement parce que le président des Critériums de France et par la même occasion de celui de Marcolès a fait le choix fort de rendre hommage aux coureurs français.

Cette 22e édition très tricolore sera effectivement l’occasion pour les amoureux de la petite reine de venir voir de près ceux qui ont animé le dernier Tour de France à l’image d’un Romain Bardet qui a fini la Grande Boucle avec le maillot à pois de meilleur grimpeur sur les épaules. Le leader d’AG2R – La Mondiale, en terrain connu, fera figure de grandissime favori et tentera de faire la passe de trois sur un tracé qu’il connaît par cœur. Pour cela, il sera accompagné par quatre de ses coéquipiers.

Néanmoins, l’Auvergnat aura fort à faire parce que la concurrence sera rude avec notamment Warren Barguil, le champion de France en titre, qui sera entouré de cinq de ses hommes. De quoi laisser espérer une belle bataille. Molard, Offredo, Bernard ou Feillu seront autant de potentiels dynamiteurs de la course avec la ferme intention de déjouer les pronostics mais aussi dans un coin de la tête de décrocher l’un des différents prix distinctifs.

Avant la course, l’après-midi sera très animée avec un programme bien chargé et qui mettra à l’honneur les coureurs locaux.

 

Nourredine Regaieg

Source: La montagne – Critérium de Marcolès : Bardet et Barguil en favoris


Ça va péter, le nucléaire s’invite sur scène

Marcolès. Théâtre. L’association de théâtre amateur Les Marco’leptiks présente, mardi 13 août, à 20 h 30, à la salle polyvalente à Marcolès Ça va péter !, une comédie de Maxime Greslé, pour tout public.

L’implantation d’une centrale nucléaire va bouleverser la paisible vie de l’association écologique Planète vivante. Grève de la faim, menaces de mort et enlèvement, sont autant d’occasions de régler les problèmes de façon radicale. Mais pas toujours efficace. Il faut pourtant faire vite car… Ça va péter !

Pratique. Tarif : adulte, 6 € ; moins de 12 ans, gratuit.

Source: La montagne – Ça va péter, le nucléaire s’invite sur scène