Barguil a coiffé Bardet au Critérium de Marcolès

Dixième du dernier Tour de France, Warren Barguil (Arkea-Samsic) était une des têtes d’affiche du critérium de Marcolès, mercredi 7 août. Le Breton s’est imposé et succède au palmarès à Romain Bardet, (AG2R), troisième.

Le duel Warren Barguil-Romain Bardet était un des attraits du 22e critérium de Marcolès, disputé ce mercredi soir. Et l’affrontement a tenu ses promesses avec un succès du Breton qui a coiffé sur le poteau le régional de l’étape, pourtant seul en tête à deux tours de l’arrivée.

Dès l’entame des 40 tours de 2,3km, les deux hommes se mettaient en évidence. le champion de France était le prmeier à se porter en tête, après un tour, pour une échappée où le Brivadois d’AG2R et Rudy Molard (Groupama FDJ) lui emboîter le pas. Un peu tôt pour faire des différences, mais assez pour donner du sel à la course d’entrée de jeu. 

Bardet dynamisait d’ailleurs le critérium en partant en tête avant le début des sprints intermédiaire , suivi de Julien Bernard (Trek), alors qu’Arkéa menait la chasse en tête du peloton. Mais c’est bien Bernard qui allait engranger les points au fur à à mesure des différents sprints, assez en tout cas pour s’assurer le classement par points à huit tours de l’arrivée. 

Pépin mécanique et spectacle pour Antoine Drotz

Entre-temps, la course avait plusieurs changé de tête. S’ils étaient encore nombreux à pouvoir prétendre à la victoire, un homme renonçait pour sa part à toute chance de se lancer dans la grande bataille. Malheureux, l’amateur Antoine Dortz payait cher un souci mécanique qui le condamnait à être relégué loin derrière le peloton, concédant même un tour à la toute fin de la course.

Mais le coureur du CC Périgueux n’en avait pour autant moins de panache. Il se permettait ainsi de filmer le public et sa course en roulant à bloc, ou encore de taper dans les mains des spectateurs derrières les barrières à chaque passage en solitaire sur la ligne. Classe.

Pierre Bonnet (Pro Immo-Nicolas Roux) premier amateur

Devant, c’était plus acharné. Et au milieu des cadors Bardet, Barguil, Chérel et Madouas qui bataillaient pour les première places, l’amateur du Team Pro Immo Pierre Bonnet se mêlait à la lutte. Le quatuor de pro décrochait un peu Bonnet à quatre tours de l’arrivée, avant que Bardet ne parte seul à trois tours de l’arrivée. L’affaire était entendue, le peloton ne reviendrait pas, mais ses compagnons d’échappée… si.

C’est finalement dans le dernier tour que Barguil remontait le Maillot à Pois du dernier Tour de France et prendre le meilleur sur Valentin Madouas, second, devant Bardet. 

Fort de sa 4e place, Pierre Bonnet s’adjugeait, lui, la victoire chez les amateurs.

 

Jean-Paul Cohade

 

 

Le classement

1. Warren Barguil (Arkea-Samsic), 2 h 12’16 2. V. Madouas (Groupama FDJ), à 4 » 3. R. Bardet (AG2R), m.t. 4. R. Feuillu (St Michel Auber 93), à 13 » 5.. P. Bonnet (Pro Immo Nicolas-Roux), m.t. 6. M. Chérel (AG2R), m.t. 7. R. Molard (Groupama-FDJ), à 24 » 8. K. Ledanois (Arkéa), m.t. 9. Stéphane Rosetto (Trek-Segafredo), à 29 » 10. B. Cosnefroy, m.t. … 

Romain Bardet, double tenant du titre, a été très applaudi dans le Cantal.

Source: La montagne – Barguil a coiffé Bardet au Critérium de Marcolès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *