Archives mensuelles : juin 2019

Le résultat de la « vitrine enchantée »

Marcolès. Résultat de la vitrine enchantée. Depuis trois semaines, les passants qui se promenaient rue Longue pouvaient s’arrêter devant une vitrine enchantée, présentée par l’association de la Guilde marcolésienne, salle Giraudet. Ils n’avaient qu’à la regarder, réfléchir, s’interpeller, puis donner une ou plusieurs estimations auprès des commerçants de la cité, avec le vif espoir de la remporter.

Après dépouillement de toutes les évaluations réceptionnées, et le suspense du prix de cette vitrine maintenu jusqu’à la dernière seconde, le résultat est tombé. Le montant, qui incluait un lot de chacun des vingt-trois artistes, artisans et commerçants de Marcolès, ainsi qu’un cadeau mystère offert par la municipalité, se chiffrait à 1.655 €. Et parmi les 329 estimations reçues, l’heureux gagnant est Géraud Boussaroque d’Aurillac, qui lui avait attribué un prix de 1.664 €.

Le maire, Christian Montin, a félicité l’association de la Guilde pour cette très bonne initiative, qui sera renouvelée l’année prochaine. Hélène Mouton-Simonet, présidente, a, pour sa part, salué tous les membres de l’association pour leur implication dans la réalisation et la concrétisation de cet événement qui, dans l’attente du résultat de la vitrine enchantée, comprenait également une animation musicale, un concours de dessins pour les enfants et une buvette.

Le gagnant a une semaine pour réclamer son dû, soit jusqu’à dimanche 23 juin. Sans manifestation de sa part, il sera attribué à l’estimation venue en seconde position.

Source: La montagne – Le résultat de la « vitrine enchantée »

L’art de la dentelle au tricot s’expose

Marcolès. Dentelle au tricot. Qui n’a pas été, un jour, en admiration devant une table ou un meuble sur lequel était disposé un ouvrage blanc ou écru, rond ou ovale, dessinant des formes plus ou moins concentriques, des enchaînements de mailles plus ou moins serrées, sortes de dentelles fines ?

Placés sous un vase ou une soupière, ils sont le raffinement même de la décoration permettant de mettre en valeur un meuble en bois massif. Ces ouvrages sont réalisés soit au crochet, soit aux aiguilles, en respectant une trame pour obtenir le dessin final du napperon. Cela prend beaucoup de temps mais le résultat est à la hauteur du temps passé.

Yvette Souquières s’est passionnée depuis son adolescence pour la dentelle au tricot réalisée avec des aiguilles. Elle exposera samedi 8 et dimanche 9 juin ses œuvres à la salle Giraudet, de 14 heures à 18 heures, et renseignera le public sur les techniques de cet art.

Source: La montagne – L’art de la dentelle au tricot s’expose