Archives mensuelles : août 2018

L’histoire de la commune (bien) contée

Si Marcolès m’était conté æ. Ils étaient une cinquantaine venus écouter, apprendre, rire, découvrir ou re-découvrir l’histoire de la cité médiévale lors de la visite semi-nocturne organisée par l’Association « Les Esclops » en lien avec la compagnie du Roumégat. Chacun était accroché aux commentaires de ces deux guides hors normes, qui ont su transmettre leur amour du patrimoine marcolésien avec humour et un peu de sérieux.

Ainsi, au cours de la déambulation à travers le bourg, ils ont distillé des faits réels, supposés ou burlesques du village, alimentés d’anecdotes mélangeant occitan et français. Le public a été enchanté par cette visite décalée et n’a pas regretté de « revisiter » Marcolès. Un prochain rendez-vous est d’ailleurs programmé mercredi 22 août, à 20 h 30, place de l’An 2000.

Source: La montagne – L’histoire de la commune (bien) contée

Les compagnies à ne pas manquer au festival Léz'arts de la rue à Marcolès

Le festival Léz’arts de la rue revient à partir de ce mardi 14 août, dans le village de Marcolès. Le 15 août sera la journée la plus importante, avec la présence de six compagnies et sept groupes de musique et fanfare. Certaines sont programmées au festival de théâtre de rue d’Aurillac.

Les ruelles de Marcolès vont être animées pendant deux jours. À l’occasion du festival Léz’arts de la rue, de nombreux concerts et représentations de théatre et de cirque sont prévus. Ce mardi 14 août, en soirée, l’Avant Festival permettra de se réunir autour d’un apéro-grillades, suivi des concerts de Koksan et Sungraze. La soirée se terminera sur la piste de danse, avec un bal disco. 

Retour en images sur l’édition 2017

Mercredi 15 août, en revanche, la journée sera chargée. Inauguration du festival à 12 h 15, avant le début des représentations, prévu à 14 h 15. Les spectateurs seront invités à déambuler dans le village, selon six parcours (dont trois pour les enfants), pour voir une ou plusieurs des vingt-neuf représentations proposées. Un feu d’artifice sera tiré en soirée. Voici un aperçu des six compagnies, présentes pour cette 24e édition du festival. 

La compagnie Kiroul, pour deux spectacles

La compagnie Kiroul présentera deux spectacles : « Les oizeaux se crashent pour mourir » et « Jamais, jamais ». Photo d’archives Jean-Mathias Joly

La compagnie Kiroul jouera ses deux spectacles « Les oizeaux se crashent pour mourir » et « Jamais, jamais ». Cette dernière création est un coup de cœur de Julien Versange, co-organisateur du festival. La compagnie restera à Marcolès la semaine entière en résidence, pour un nouveau spectacle « 2.0 » qu’elle  présentera dans le village le 18 août, puis, à Aurillac, durant le festival de théâtre de rue. 

Chicken Street, en 2016 à Aurillac

La compagnie Chicken Street était au festival d’Aurillac en 2016. Photo d’archives Christian Stavel

« Le théâtre d’objets, c’est une première pour nous », remarque Julien Versange. La compagnie Chicken Street, présente au festival d’Aurillac il y a deux ans, sera à Marcolès, le 15 août, pour présenter ses deux spectacles. Le premier, « Poilu, purée de guerre », est à voir à 15 h 30, place de l’Eglise. Le deuxième, « Le magnifique bon à rien », une création de 2018, sera joué à 18 h 45, place de l’Eglise également. Il s’agit de deux pièces tout public. Chicken Street prendra la route d’Aurillac ensuite, où elle présentera « Le magnifique bon à rien » au festival. 

La compagnie Liquidation totale, pour un spectacle « poétique »

La compagnie Liquidation totale présentera « Deux choses lune », deux marionnettes à taille humaine. Photo d’archives Georges Vergnol

Ils présenteront un spectacle « très poétique », à en croire le co-organisateur du Léz’arts. Les comédiens de la compagnie Liquidation totale joueront « Deux choses lune », une déambulation tout public, mercredi 15 août. Mario et Nénette, deux créatures étranges prennent vie pour s’immiscer joyeusement dans le quotidien des visiteurs et les promener de surprise en surprise. 

La compagnie sera elle aussi au festival d’Aurillac. Elle y présentera « Deux choses lune », mais aussi « Noël autrement, assemblée générale extraordinaire ». 

Lolo Cousin présentera un spectacle « visuel et drôle »

Lolo cousin / La cie Emergente présentera « Déséquilibre passager », un spectacle pour le jeune public. Photo d’archives Pierrick Delobelle

La compagnie jouera « Déséquilibre passager », mercredi 15 août, à 14 h 30 puis à 17 h 15,  place de la Fontaine. Cette création « s’adresse à un très jeune public, commente Julien Versange. C’est très drôle, très visuel et joli ». Le spectacle sera à voir durant le festival d’Aurillac. 

La déambulation de la compagnie Les Marchepieds

La compagnie Les Marchepieds présentera « Plein gaz », un spectacle qui se déplace « point par point ». Photo d’archives Yvette Spinoux

La compagnie Les Marchepieds présentera « Plein gaz » à deux reprises, mercredi 15 août. Les artistes « se déplaceront d’un point à un autre. C’est assez sympa ». Rendez-vous à 16 heures puis à 18 h 15, au stade de foot de la commune, pour ces représentations de théâtre de rue. 

Le Piston errant, le clou du spectacle

La compagnie présentera « Blues O matic expérience », en avant-première du festival d’Aurillac. Photo d’archives Jacques LafayeElle sera dans la programmation officielle, dite du « in »  du festival d’Aurillac, et en avant-première à Marcolès. La compagnie le Piston errant présentera « Blues O matic expérience » dans la soirée de mercredi 15 août. Une représentation inscrite dans le cadre des Préalables du festival aurillacois. Une pièce mêlant théâtre, musique, ou encore effets pyrotechniques. Top départ à 21 h 15, place de l’Eglise. 

Pour plus de renseignements et la programmation complète, direction le site internet du festival.L’entrée est à 1 € symbolique par personne.Restauration possible sur place. 

Source: La montagne – Les compagnies à ne pas manquer au festival Léz'arts de la rue à Marcolès

Raqoons : après l’Olympia, place à Marcolès

Raqoons : après l’Olympia, Marcolès. Ils sont trois garçons, âgés d’une vingtaine d’années : Téo, Étienne et Quentin, deux frères et un ami. Originaires de la région stéphanoise, ils ont fondé un groupe de musique groove-rock en 2016, Raqoons, jouant sur une base guitare, basse et batterie.

Lors d’un tremplin Muzik´Casting en Rhône-Alpes, ils ont été choisis par Brocken Back pour assurer leur première partie en décembre 2017 à l’Olympia, et engrangent à ce jour pas moins de 80 scènes différentes. Leur musique est basée, en fonction de leur sensibilité, sur du rock des années 70-90, allant de Led Zeppelin à Green Day, en passant par Metallica, U2, le tout pimenté d’une dose de modernité pour en faire un rock dansant, mais groove.

Ce choix de musique a été inspiré de leur enfance, lorsqu’ils imaginaient un monde imaginaire rempli de dragons en écoutant leurs groupes fétiches. Cela leur a permis de conquérir aussi un public d’adolescents jusqu’aux quinquagénaires.

De formation autodidacte, ils ont sorti en juin 2017 un EP (mini-album) Wash the Raccon, regroupant sept chansons de leur composition. Et si leur rêve est de parcourir le monde sur les plus grandes scènes mythiques, ils souhaiteraient auparavant sortir un CD. Ils seront en concert gratuit le 15 août à 22 h 30 à Marcolès pour clore le festival Lez’arts de la rue.

Source: La montagne – Raqoons : après l’Olympia, place à Marcolès

Route : Une animation active et réussie pour le critérium du Marcolés

Comme à chaque édition du critérium professionnel de Marcolés, le prologue connaît toujours le même succès. Les jeunes des écoles de cyclisme, les minimes, cadets et féminines, soit près de 160 licenciés, vont en découdre dans les différentes compétitions, avant d’accompagner la vedette du dernier Tour de France dans le tour de présentation sous les applaudissements des nombreux spectateurs.

Le minime Delhomme, le cadet Labrousse et la féminine Manon Souyris seront récompensés. Les résultats pour les minimes : 1. Delhomme (VC Poitevin) 35 km en 1h10 ; 2. Romieu (VC du Velay) ; 3. Communal (VC Ambert) ; 4. Soulard (VC Saumur) ; 5. Courtadon (VC Riom). Chez les cadets : 1. Labrosse (VC Cours-la-Ville) 45 km en 1h05 ; 2. Mansat (VC Pays de Saint-Flour) ; 3. Delzangles (VC Brioude) ; 4 . Leboucher (Crest cycliste GB).

Et enfin les féminines : 1. Manon Souyris (VC Saint-Julien-en-Genevois) 50 km en 1h41 ; 2. Dilyxine Miermont (VC Ambert) ; 3. Kimberley Lecour de Billot (Phatesia cycling club) ; 4. Alice Barbotin (Integrale Bicycle club) ; 5. Audrey Weingarter (GSE Blagnac).

Source: La montagne – Route : Une animation active et réussie pour le critérium du Marcolés

Une animation active et réussie

Une animation active et réussie. Comme à chaque édition du critérium professionnel de Marcolés, le prologue connaît toujours le même succès. Les jeunes des écoles de cyclisme, les minimes, cadets et féminines, soit près de 160 licenciés, vont en découdre dans les différentes compétitions, avant d’accompagner la vedette du dernier Tour de France dans le tour de présentation sous les applaudissements des nombreux spectateurs.

Le minime Delhomme, le cadet Labrousse et la féminine Manon Souyris seront récompensés. Les résultats pour les minimes : 1. Delhomme (VC Poitevin) 35 km en 1h10 ; 2. Romieu (VC du Velay) ; 3. Communal (VC Ambert) ; 4. Soulard (VC Saumur) ; 5. Courtadon (VC Riom). Chez les cadets : 1. Labrosse (VC Cours-la-Ville) 45 km en 1h05 ; 2. Mansat (VC Pays de Saint-Flour) ; 3. Delzangles (VC Brioude) ; 4 . Leboucher (Crest cycliste GB).

Et enfin les féminines : 1. Manon Souyris (VC Saint-Julien-en-Genevois) 50 km en 1h41 ; 2. Dilyxine Miermont (VC Ambert) ; 3. Kimberley Lecour de Billot (Phatesia cycling club) ; 4. Alice Barbotin (Integrale Bicycle club) ; 5. Audrey Weingarter (GSE Blagnac).

Source: La montagne – Une animation active et réussie

À la découverte de la cité médiévale

À la découverte de la cité médiévale. Histoire et histoires, oc et français, vrai et faux… Jeudi 9 août, à 20 h 30, l’association « Les Esclops » propose une découverte décalée du bourg médiéval, animée par la compagnie du Roumégat. Départ, place de l’An-2000, derrière la mairie (parking). Gratuit. Durée : 1 h 30 environ.

Source: La montagne – À la découverte de la cité médiévale

Bardet récidive au Critérium de Marcolès devant Alaphilippe et Calmejane

Comme on pouvait s’y attendre, les coureurs du Tour de France ont fait le spectacle dans les rues de Marcolès, ce mercredi soir. Déjà vainqueur l’an dernier, le « local de l’étape », Romain Bardet (AG2R), s’est une nouvelle fois imposé dans le Cantal, prenant le meilleur sur le maillot à pois de la dernière Grande boucle, Julian Alaphilippe (2e, Quick Step-Floors), et le baroudeur de la Direct Energie, Lilian Calmejane (3e). 

— Nourredine Regaieg (@NourRegaieg) 8 août 2018 Pourtant, Alexandre Geniez (AG2R) et Julien Bernard (Trek-Segafredo) se sont employés pour déjouer les pronostics. Sans réussite. Les deux hommes doivent se contenter respectivement du classement par points et du prix de la combativité.  Le rendez-vous a surtout été l’occasion pour le grand public d’approcher les stars du Tour de France qui se sont pliés, sans rechigner, au jeu des autographes et autres selfies.

— Critérium Marcolès (@CriterMarcoles) 8 août 2018

Source: La montagne – Bardet récidive au Critérium de Marcolès devant Alaphilippe et Calmejane

Critérium de Marcolès : qui pour succéder à Bardet ?

Pour la 20e année consécutive,le Critérium de Marcolèsva réunir une partie desmeilleurs coureurs cyclistesprofessionnels de France.Pour le plus grand plaisirdes passionnés de vélo

La succession de RomainBardet au palmarèsdu Critérium deMarcolès est ouverte.Vainqueur l’an passé, leBrivadois aux nombreusesattaches cantaliennes seracertainement le premierclient pour signer un doubléà l’occasion du seulCritérium qu’il disputeracette saison.Mais la concurrence serarude.  Revenu d’Espagneavec en poche une victoiresur la Clasica San Sebastian,son huitième succèsde la saison, Julian Alaphillipejouera sûrementles premiers rôles aussibien en course que dansles cœurs, lui, le voisinMontluçonnais.L’Aurillacois François Bidardaura également àcœur de bien figurer,même si sa mission premièresera d’assister RomainBardet dans sa quêtede victoire, tout commeAlexandre Giniez.  Intenablessur le Tour de France,Lilian Calmejane et DamienGaudin devraientjouer les trouble­ fête aumême titre que Rudy Molard, Florian Vachon,Maxime Bouet, Yoann Offredoou Julien Bernardqui ont l’expérience de cegenre de rendez-­vous entrecostauds.Outre la course professionnelle,l’après-­midisera jalonnée d’autres départs(écoles de cyclisme,cadets et féminines), dès13 heures. Le peloton :Professionnels. Romain Bardet,Alexandre Giniez, François Bidard(AG2R-La Mondiale) ; Julian Alaphilippe(Quick Step-Floors) ; LilianCalmejane, Damien Gaudin(Direct Énergie) ; Jérémy Roy,Rudy Molard, Bruno Armirail(Groupama-FDJ) ; Evaldas Siskevicius(Delko-Marseille) ; QuentinPacher (Vital Concept) ; RomainFeillu (Saint-Michel-Auber 93) ;Florian Vachon, Maxime Bouet(Fortuneo-Samsic) ; Yoann Offredo(Wanty-Groupe Gobert) ; CorentinNavarro (Team Wiggins) ;Julien Amadori (Projet Nice Côted’Azur) ; Damien Monier (AisanRacing) ; Jayson Valade, Jean-DenisThibault, Jure Rupnik(H & R Block Pro Cycling) ; JulienBernard (Trek-Segafredo).  Amateurs. Quentin Dance, RomainLorcerie (Issoire) ; Brice Deborde(Cournon) ; Corentin Dubois(Bretagne) ; Romain Fayolle(Vaulx-en-Velin) ; Olivier Le CourtDe Billot (Blagnac) ; Laurent Bressoli,David Reynald (Maurs) ; Vincentet Matthieu Couffignal(Montagnac) ; Nathan Fogel(Dole) ; Diego Marquez Soto (Pérou); Victor Tourde (Aurillac) ;David Lacoste (Saint-Flour)

Source: La montagne – Critérium de Marcolès : qui pour succéder à Bardet ?

Les décisions des élus municipaux

CONSEIL MUNICIPAL. Travaux. Suite à la découverte de réseau sous la façade des futurs sanitaires au parking de l’An 2000, conduisant à une modification structurelle du bâtiment, le conseil municipal a approuvé un avenant sur le lot de démolition gros œuvre. Le Règlement départemental de défense extérieure contre l’incendie (RDDECI) et l’AMF, en collaboration avec Cantal ingénierie et territoires, proposent, par l’intermédiaire d’un groupement de commande à l’échelle intercommunale, d’accompagner les communes qui le souhaitent, de recenser l’ensemble de leurs points d’eau incendie, de notifier leurs modalités de contrôle technique et d’en mesurer la pression et le débit. Le conseil municipal accepte d’adhérer à ce groupement et approuve la convention correspondante qui désigne la communauté de communes de la Châtaigneraie comme coordonnateur. Un arrêté communal régissant la défense extérieure contre l’incendie sur le territoire communal devant être établi au plus tard le 31 décembre 2018.

Site patrimonial remarquable (SPR). Suite aux dernières évolutions législatives, Christian Montin propose aux membres du conseil que la commune s’engage dans la création d’un Site patrimonial remarquable, dispositif qui édicte les règles de protection du patrimoine dans un périmètre établi par la collectivité, avec le concours du service départemental de l’architecture et du patrimoine. Après délibération, les élus décident de mettre à l’étude un SPR et de solliciter une subvention auprès de la DRAC pour la financer.

Personnel communal. Des postes inoccupés à ce jour, suite à des avancements de grade ou des départs, ont été supprimés, permettant en parallèle, l’adoption des ratios d’avancement d’évolution de carrière pour deux agents.

Autres points. La municipalité réfléchit sur l’acquisition d’une parcelle sise à « la Planète » afin de faciliter un éventuel aménagement routier de la voie communale de Labouygues. Les élus confirment leur volonté de poursuivre le transfert à la commune des biens de sections qui perdurent encore sur le territoire. Une décision a d’ailleurs été prise lors du conseil portant sur la vente d’un bien de section à Puniéjouls. Un échange de parcelle avec les propriétaires riverains, nécessaire pour l’aménagement et les travaux de sécurisation du carrefour de La Capelle, a été validé par le conseil municipal.

Source: La montagne – Les décisions des élus municipaux

Critérium de Marcolès : Bardet et Alaphilippe, têtes d’affiche pour les 20 ans

Comme chaque année, le Critérium de Marcolès accueillera un peloton de haut niveau. Pour les 20 ans de la course, Romain Bardet et Julian Alaphilippe seront les deux têtes d’affiche.

Rendez-vous incontournable et moment fort du calendrier cycliste, le 21e Critérium de Marcolès s’annonce très intéressant. En local de l’étape, c’est une nouvelle fois Romain Bardet qui devrait être au centre des attentions après sa victoire lors de l’épreuve l’année passée. Après un Tour de France conclu avec le maillot à pois de meilleur grimpeur sur le dos, Julian Alaphilippe sera également de la partie en voisin. Le Montluçonnais s’alignera au départ pour la première fois de sa carrière.  Outre les deux Auvergnats, le reste du peloton sera aussi de haut niveau avec des coureurs comme Alexandre Geniez, Lilian Calmejane, Maxime Bouet, Jérémy Roy et bien sûr l’Aurillacois François Bidard. Le programme :13 heures : écoles de cyclisme, cadets et féminines. 19 h 30 : Critérium de Marcolès. Les engagés :Romain Bardet, Alexandre Geniez, François Bidard (AG2R-La Mondiale) ; Julian Alaphilippe (Quick Step-Floors) ; Lilian Calmejane, Damien Gaudin (Direct Énergie) ; Jérémy Roy (Groupama-FDJ) ; Maxime Bouet (Fortuneo-Samsic) ; Yoann Offredo (Wanty-Groupe Gobert) ; Romain Feillu (Saint-Michel Auber 93) ; Evaldas Siskevicius (Delko Marseille Provence KTM) ; Quentin Pacher (Vital Concept) ; Damien Monier (Bridgestone) ; Corantin Navaro (Team Wiggins) ; Julien Amadori (Project Nice Côte d’Azur) ; Jayson Valade, Jean-Denis Thibault, Jure Rupnik (Canada).

Source: La montagne – Critérium de Marcolès : Bardet et Alaphilippe, têtes d’affiche pour les 20 ans