Autour du conteur Kamel Guennoun, les Nuits de Marcolès revêtiront les couleurs de la Kabylie

L’artiste Kamel Guennoun est l’invité des Nuits de Marcolès, déambulation contée et musicale qui aura comme thème, pour sa 25 e édition, la Kabylie.

Quatre soirs de voyage en terre berbère

C’est désormais officiel : un vent chaud venu de Kabylie va souffler sur la 25 e édition des Nuits de Marcolès. Les membres du comité d’animation ont validé le thème il y a quelques jours en compagnie du conteur invité, Kamel Guennoun.

Un thème choisi en commun

« On n’impose pas un thème, on choisit toujours avec le conteur, c’est une rencontre », décrit Marie Bilbaut, trésorière adjointe de l’association. Après deux passages à Marcolès en février, Kamel Guennoun, de nouveau aux côtés des organisateurs le week-end du 21 avril, est déjà amoureux du festival auquel il va participer pour la première fois : « Ce que j’aime beaucoup, c’est l’enthousiasme, cette fébrilité de la part des organisateurs. C’est une aventure pour eux ! Chaque année, ils font redécouvrir leur village. De mon côté, je vais vous amener un petit bout de Kabylie », sourit l’artiste originaire de cette région d’Algérie et installé dans le Lot.

Ensemble, les membres du comité d’animation et le conteur planchent sur le spectacle qui sera joué quatre soirs de suite dans les rues médiévales marcolésiennes. Un spectacle « éphémère » selon Kamel Guennoun, créé pour l’occasion, et qui réunira, en plus des conteurs amateurs du village, plusieurs artistes : la comédienne et chanteuse Aini Elfen, le musicien arabo-andalou Raphael Benyoucef et son oud, le joueur de cabrette cantalien Jean-Claude Rocher… « La musique d’ici et celle de là-bas se mélangent », sourit le conteur. « Ce sont des artistes qui n’ont jamais joué ensemble mais qui vont se rencontrer à Marcolès », se réjouissent les organisateurs.

« La musique d’ici et celle de là-bas se mélangent »

« Je vais finir par embaucher tout le monde, après le festival ! », s’amuse Kamel Guennoun, qui formule déjà un souhait : « Ça serait super qu’un jour je vous emmène tous en Kabylie. D’ailleurs, à peu près à la même période que les Nuits de Marcolès, il existe un festival qui s’appelle Raconte-arts, et qui se passe chaque année dans un village kabyle différent… »

Pratique. Du 18 au 21 juillet, départ à 21 heures place de la fontaine à Marcolès. Quelle que soit la météo, le spectacle est maintenu.

Source: La montagne – Autour du conteur Kamel Guennoun, les Nuits de Marcolès revêtiront les couleurs de la Kabylie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *