La commerçante est aux manettes du défilé de Miss Critérium

Outre le défilé de Miss Critérium qui a lieu aujourd’hui à Marcolès, Véronique Caumon s’investit énormément dans la vie de sa commune, sur les plans esthétique et artistique.

Véronique sublime les candidates

Avec sa grande taille et ses longs cheveux blonds, elle pourrait encore en imposer sur les podiums. Mais cette vie-là est derrière elle. Élue Miss Cantal et première dauphine de Miss Auvergne dans les années 90, Véronique a travaillé en tant que mannequin à Paris et Toulouse, avant d’exercer le métier de secrétaire comptable à Aurillac pendant 20 ans, puis de s’installer à Marcolès il y a trois ans, pour ouvrir sa boutique de prêt-à-porter.

« Quand j’avais 15 ans, et pendant les années qui ont suivi, j’ai fait beaucoup de défilés, déclare-t-elle. Je m’étais tellement régalé que je veux désormais faire vivre ça à d’autres filles »

« Au pré de ma blonde »

De cette volonté est née l’organisation ponctuelle de défilés, dont celui du concours de Miss Critérium à Marcolès. L’occasion pour Véronique de mettre en valeur les tenues, vêtements, bijoux, sacs et accessoires, qu’elle vend dans son magasin.

« Je vais chercher mes pièces à Paris, Lyon, en Espagne, et quelques fois en Italie. Je vais voir les grossistes, je furète », révèle-t-elle.

Pour habiller et apprêter la vingtaine de femmes qui défileront aujourd’hui, dont les sept candidates du concours de Miss Critérium 2018 (lire par ailleurs), Véronique souligne qu’elle reçoit l’aide d’une « quarantaine de filles » parmi lesquels des clientes, une esthéticienne, Julie Ginioux, et une coiffeuse, Émilie Gauzinte.

Le premier défilé, intitulé « Au pré de ma blonde » – du nom de sa boutique – et organisé en amont de celui de Miss Critérium, réunit des mannequins volontaires de 16 à 72 ans.

Théâtre

Passionnée par la mode, Véronique s’investit dans la vie de sa petite commune, au travers de l’association des commerçants de Marcolès, mais également au travers des arts. Ainsi, après un investissement de plusieurs années, elle est devenue présidente de l’association les Confipotes, une troupe de théâtre, dont elle s’occupe, pour ce qui concerne les enfants, de la chorégraphie, des textes et de la mise en scène. Avec un talent certain. Pour preuve, les Confipotes juniors, tout comme les acteurs adultes, ont été récompensés le 1 er avril dernier lors du festival de théâtre amateur « Les Printanières » d’Argentat.

« Elle est très créatrice et très douée, loue une de ses clientes. Certes elle est un peu spéciale mais avec elle, il faut toujours s’attendre à du spectacle. »

Source: La montagne – La commerçante est aux manettes du défilé de Miss Critérium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *