Une veillée contée, pour rêver sans compter

Une veillée contée… pas au coin du feu, mais presque : avec une soupe à portée de main. C’est le menu, très alléchant, proposé par le comité d’animations culturelles de Marcolès, cette fin de semaine.Pour les guider dans leurs rêveries de fin de journée et de début d’automne, les Marcolésiens suivront les pas et surtout la voix de Laurence Mouton et Tony Laloyer, conteurs professionnels depuis 20 ans.

Ces deux Normands, originaires de Dieppe, sont à Marcolès en résidence de création. Hier et aujourd’hui, ils ont animé un atelier conte, afin de partager avec les stagiaires leurs passions : des mots, des histoires, de l’imagination, des rencontres.

Dès ce soir, ils seront face au public et feront pénétrer les spectateurs dans leur univers. Un univers sombre… mais pas du tout terrifiant ! Ils l’assurent, la « Maison de Josepha » est fascinante, surprenante et recèle bien des mystères. Mais c’est avec curiosité que Nicolas – son jeune héros –, et tous les spectateurs, s’y glissent… « C’est un spectacle interactif : les personnes du public sont invitées à chanter avec nous, à réfléchir ou à répondre à des devinettes et des énigmes : c’est du spectacle vivant », explique Tony Lalloyer. Lui et sa complice, Laurence, ont invité un musicien local, Philippe, qui les accompagnera sur scène.

Les spectateurs sont attendus à 20 h 30, pour partager une soirée et se régaler d’une soupe. Ou bien l’inverse. « Il y a une vraie culture du conte à Marcolès », se réjouit Julien Versange, vice-président du comité d’animations culturelles.

La preuve ? Une deuxième session conte sera servie demain au jeune public cette fois à 15 heures. « Mais ça, c’est une autre histoire », glisse déjà Laurence…

Source: La montagne – Une veillée contée, pour rêver sans compter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *